En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

FAMOCO sur le toit de l’Europe !

Publication: 11 juillet

Partagez sur
 
Les 48 employés de FAMOCO à l’assaut des 4.809 mètres du Mont Blanc. Une aventure humaine et d’entreprise unique : "Tout réussir, tous ensemble !"...
 

Après les 4.167 mètres en novembre 2016 du mont Toubkal en Afrique du Nord, FAMOCO, leader des terminaux Android sécurisés, a décidé d’aller encore plus haut en gravissant les 4.809 mètres du Mont Blanc le 4 juillet 2017.

"Pour la première fois, les 4.809 mètres du Mont Blanc ont été gravis par les employés d’une startup française. Comme beaucoup de projets entrepreneuriaux, cette aventure humaine est partie d’un simple challenge : en 2016, j’ai annoncé que si les équipes de FAMOCO atteignaient nos ambitieux objectifs business, nous partirions tous ensemble sur le toit des Alpes ! Ils ont été tellement motivés que nous les avons largement dépassés. Nous sommes convaincus, que pour atteindre nos buts, nous devons dépasser nos espérances." Lionel Baraban, cofondateur et CEO de FAMOCO.

Une idée folle !

Lancée en 2016, l’idée d’escalader le Mont Blanc n’avait pas fait peur aux salariés de FAMOCO. Ce projet avait même permis à 35 collaborateurs de s’entrainer sur le mont Toubkal, plus haut sommet d’Afrique en novembre 2016. En janvier, les résultats de la société sont communiqués : les objectifs ont été surpassés ! Cette bonne nouvelle annonce le début de 6 mois de préparation sportive pour 4 jours d’aventure en juillet 2017.

43 courageux alpinistes

L’équipe d’alpinistes FAMOCO a été composée de 8 femmes, 35 hommes, suivis de 2 photographes, 1 journaliste et... 3 drones ! Même en altitude, FAMOCO reste #Frenchtech jusqu’au bout des crampons.

- Jour #1 : Refuge Albert 1er : Afin de s’acclimater aux premières hauteurs, les équipes de FAMOCO se rendent jusqu’au refuge Albert 1er, situé à 2.700 mètres d’altitude. Selon les propos des participants : "presque une promenade de santé !".

- Jour #2 : l’Aiguille du Tour : Les choses sérieuses ont commencé avec l’ascension de l’Aiguille du Tour et ses 3.540 mètres. Une montée difficile à cause d’un brouillard épais, mais qui a permis de tester pour la première fois crampons, piolets et autres matériels d’alpinisme..

- Jour #3 et #4 : Escalade, Via Ferrate, Aiguille du Midi et refuge du Gouter : Pour la suite, des groupes ont été créés selon la forme physique et la motivation de chacun. Certains se sont essayés à l’escalade et à la Via Ferrata. D’autres sont montés au sommet de l’Aiguille du Midi à plus de 3800 mètres puis ont traversé la Vallée Blanche, un paysage à couper le souffle avec une arrête pour le moins vertigineuse à traverser.

Les derniers enfin, sont partis à la conquête du refuge du Goûter, où une courte nuit les attendait avant de partir à l’assaut du Mont Blanc, accompagnés de 10 guides.

- Jour #4 : Ascension du Mont Blanc : Les 20 personnes de la troisième équipe sont parties à l’assaut du Mont blanc accompagnées de 10 guides. Il est difficile de résumer cette ascension en quelques mots... Ce sont 2.470 mètres de dénivelé, à monter puis à redescendre en moins de deux jours, avec des passages particulièrement athlétiques, dans la roche, la neige et la glace. La cordée la plus rapide a atteint le sommet en 2h43 depuis le refuge du Goûter, lorsque la moyenne est généralement de 4 heures et a pu profiter d’un incroyable lever de soleil au dessus des nuages.

Dépassement de soi, solidarité et cohésion

Ces trois valeurs ont été les maîtres mots de cette aventure unique et aussi riche d’enseignements que de souvenirs.

"Nous n’avons pas été les seuls à être marqués par cette aventure. Les guides qui nous ont accompagné, n’avaient jamais vu un groupe aussi surprenant : 15 nationalités différentes, des parcours aussi divers que les âges représentés (de 22 à 50 ans). Ce groupe n’avait rien à voir avec les cordées traditionnelles d’alpinisme. Nous sommes plus que ravis d’avoir mené à bien ce projet un peu fou et de vivre entre collaborateurs des aventures aussi palpitantes". Nicolas Berbigier, cofondateur et Président de FAMOCO.

http://www.famoco.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: