En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

GE Capital (General Electrics) modernise ses applications mainframe

Publication: 10 juillet

Partagez sur
 
En migrant ses applications de gestion de portefeuille critiques vers un environnement Unix moderne et ouvert grâce à la solution OpenFrame de TmaxSoft, GE Capital réduit ses coûts de maintenance de 66% et accélère son innovation...
 

TmaxSoft, leader d’innovation en matière de cloud, d’infrastructure et de modernisation du mainframe, annonce que sa solution OpenFrame a été retenue par GE Capital, l’unité en charge des services financiers du groupe General Electrics, pour la migration de l’ensemble de ses applications mainframe vers une plateforme Unix à hautes performances, afin de gagner en fiabilité et pérenniser ses investissements techniques et humains. Douze mois seulement ont été nécessaires à la conclusion du projet, pour des coûts de fonctionnement annuels divisés par trois.

Applications mainframe : Une « épineuse » épine dorsale

Unité en charge des services financiers du groupe General Electric, GE Capital propose des prêts et des crédits, ainsi qu’une gamme de services financiers, en particulier pour les PME, évoluant dans de multiples secteurs d’activité et dans diverses zones géographiques. Les activités de crédit de GE Capital sont diversifiées et sont distribuées dans 55 pays.

Pour gérer son activité, GE Capital avait conçu en 1987 des applications de gestion de portefeuille (PMS) sur une architecture mainframe, prévues pour 20 000 comptes. Comme la plupart des systèmes ’’maison’’, le PMS a été pensé en fonction des besoins de l’époque. Au fil du temps, le système a constamment évolué en volume et en complexité, jusqu’à devenir l’épine dorsale de toutes les ’’business units’’ directes et indirectes de GE Capital.

Plus de 2 décennies après sa conception, et avec plus de 5 millions de comptes, 382 interfaces, 1 700 utilisateurs simultanés, 3,5 millions de transactions par jour et 71 millions de lignes de code, le système PMS soutient intégralement l’activité de GE Capital. Sa criticité est donc majeure : Si le PMS tombe, plus aucune activité n’était possible au sein de GE Capital.

Migration du mainframe : Un risque inexistant grâce à OpenFrame

Après un quart de siècle d’utilisation, GE Capital se trouvait face à un triple défi : Le vieillissement du matériel centralisé, des coûts élevés d’entretien et d’approvisionnement et une complexité grandissante ralentissant l’innovation. La modernisation de son infrastructure s’imposait, mais les risques de migration des applications PMS critiques et les fortes conséquences financières liées à leur indisponibilité étaient sources d’hésitation.

Ces enjeux financiers en cas d’indisponibilité du système étaient tels que GE Capital n’avait pas d’autre solution que de procéder à la modernisation de ses applications mainframe. Et c’est au travers d’un POC, avec l’aide de Modern Systems, que l’entreprise a découvert TmaxSoft et sa plateforme OpenFrame, conçue pour le replatforming des applications mainframe, sans obligation de redéveloppement ou de modification profonde des applications.

« Le POC n’a duré qu’un mois, se souvient Marc Rubel, Directeur exécutif des études, GE Capital. Nous avons migré une quantité limitée mais représentative de code afin d’analyser finement le comportement d’OpenFrame au niveau compilation, compatibilité, exécution des applications et tests ». À la grande satisfaction de Marc Rubel et de son équipe, le POC OpenFrame a parfaitement démontré que le code cible était totalement compatible et maintenable, et que la base de données IDMS était convertie comme prévu.

Vers une architecture moderne, fiable et sécurisée pour la croissance et l’innovation

En 12 mois seulement, la modernisation de toute la suite d’applications PMS de GE Capital a été conduite et finalisée. Le système de 71 millions de lignes de code, réduit à 16 millions, est passé d’un environnement mainframe traditionnel à un environnement Unix moderne et ouvert, à hautes performances.

Le coût de fonctionnement annuel de GE Capital pour le système PMS et les applications connexes a quant à lui diminué de 66 %, d’après les tests effectués. Le temps de reprise d’activité après incident sur le nouveau système PMS a diminué de 240 % et l’empreinte globale de l’application est réduite de 78 %.

Mais au-delà des chiffres, Marc Rubel se félicite de disposer d’une plateforme qui s’intègre harmonieusement au reste de l’entreprise, améliorant également l’expérience utilisateur des employés. « Sans pour autant perturber les habitudes de travail, précise Marc Rubel : En conservant les interfaces utilisateurs, mêmes les usagers les expérimentés ne s’aperçoivent pas qu’ils travaillent sur un nouvel environnement. À la différence près qu’ils utilisent désormais un système plus fiable et moins onéreux ! ».

Tandis que du côté des équipes IT de GE Capital, l’utilisation d’OpenFrame permet de pérenniser les équipes mainframe et leurs compétences, tout en leur permettant de se dégager du temps pour favoriser l’innovation digitale de l’entreprise.

http://www.tmaxsoft.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: