En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

SIC Marking marque des pièces élaborées par fabrication additive.

Publication: 26 juin

Partagez sur
 
La fabrication additive métal est une technologie d’impression 3D qui permet la mise en forme d’une pièce par ajout de matière à partir d’un fichier CAO...
 

Les couches de matière métallique sont successivement déposées pour créer un assemblage complet en une seule fois ou ajouter des fonctionnalités à une pièce existante. La mise en forme de la matière se fait grâce à un laser ou un faisceau d’électrons. A l’inverse des procédés d’usinage classiques, ce procédé consiste à rajouter du métal et donc économiser du matériau.

La fabrication additive métal offre de nos jours de nouvelles perspectives de fabrication appropriée à la production de très petits composants ou à la production de pièces avec une grande complexité géométrique du prototypage à la série.

Les matériaux principalement utilisés sont le Chrome cobalt (prothèses médicales ou dentaires), céramique (défense), aluminium ou encore titane (aéronautique).

Parmi ces différents secteurs d’activité concernés par cette avancée technologique, l’aéronautique, est celui qui investit le plus dans le développement de la fabrication additive de leurs pièces.

Ce procédé permet de réaliser la production de petites séries de composants ou de pièces techniquement complexe avec des gains économiques (délai de développement raccourcis, quantité de matière première optimisée) et de poids importants.

Bien sûr, les normes du secteur (DT 05-89, JES 131, XP Pr EN9132, ATA SPEC 200) imposent une traçabilité sur les composants d’un avion, avec des marquages de haute qualité.

Thales a investi dans l’impression 3D en créant un centre de compétence au Maroc. Les pièces développées en fabrication additive sont principalement en aluminium et en titane. Thales Maroc assure la traçabilité en marquant un code Datamatrix sur ces composants à l’aide d’un laser de marquage SIC Marking.

Ce laser fibré de 20 ou 50W est incorporé dans une station de marquage laser XL-Box qui est :

- Simple d’utilisation avec une zone de travail de 570x564 mm

- Ergonomique avec une large ouverture automatique et sécurisée libérant 3 cotés

- De conception robuste avec une maintenance réduite.

L’entreprise internationale SIC Marking développe, fabrique et propose également des systèmes de marquage par rayage et micro percussion pouvant s’intégrer dans des lignes de production, sur un établi ou encore en usage nomade.

SIC Marking souhaite proposer un accompagnement et s’investir aux côtés des sociétés du secteur de l’impression 3D en proposant des solutions de marquage reconnues à travers le monde.

http://www.sic-marking.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: