En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

La robotique à tout petits prix igus

Publication: 23 juin

Partagez sur
 
Igus montre par un exemple pratique issu de sa propre production comment les bras articulés et les portiques drylin permettent une automatisation à petits prix...
 

La société automatise son usine avec ses propres produits et confie entre autres le montage de chaînes porte-câbles à des bras articulés et des portiques multi-axes. L’avantage pour les clients ? La mise en oeuvre des bras articulés robolink est possible à partir de 5.500 euros système de pilotage compris, un investissement qui est souvent amorti en quatre à sept mois.

L’automatisation facile, si possible avec des produits maison. Ce pari, igus l’a lancé il y a un peu plus d’un an dans sa propre usine de Cologne en Allemagne. Parmi les produits choisis, il y avait aussi des produits présentés pour la première fois cette année au public durant la Foire de Hanovre, comme le bras à plusieurs articulations robolink et le portique drylin avec système de pilotage. Ils sont les principaux composants d’une machine qui assemble des chaînes porte-câbles de manière automatique, un système qui est bien entendu sans graisse et sans entretien. Une telle machine remplace une personne par équipe, personne qui peut être utilisée ailleurs pour des tâches plus valorisantes.

Robolink et les portiques drylin, éléments d’une unité de pick & place

Igus combine ces deux systèmes robotiques pour des applications classiques de pick & place. Deux tables oscillantes amènent les composants dans la cellule d’assemblage, où le bras robolink RL-DC équipé d’une ventouse oriente correctement les maillons de la chaîne. L’unité linéaire oscillante à pince veille ensuite à ce que les chaînes porte-câbles soient placées dans la bonne position dans l’assemblage entièrement automatique. Une fois assemblée, la chaîne porte-câbles est placée dans un bac de stockage. La machine est constituée à 75% de produits igus. En plus des bras robolink, elle fait appel à des systèmes linéaires drylin W pour la pince et à des modules linéaires à courroie crantée pour la table pivotante. Des plaques de glissement en matériau iglidur y sont aussi utilisées au même titre que des pièces en polymères imprimées en 3D à partir d’un tribo-matériau igus. L’exemple igus montre bien aux clients à quel point il peut être simple et économique de simplifier des process. En effet, le bras articulé pluriaxial robolink offre la possibilité d’automatiser dès 5.500 euros avec un système de pilotage économique achetée à l’extérieur, et même dès 3.000 euros avec des portiques drylin. L’investissement effectué s’amortit souvent au bout de quatre à sept mois en fonction de la commande utilisée et de la tâche à effectuer.

http://www.igus.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: