En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Etude Conduent : Comment la technologie peux améliorer la mobilité urbaine

Publication: 21 juin

Partagez sur
 
Une étude Conduent consacrée au transport montre combien il est important de changer les habitudes et perceptions pour gagner en efficacité et aboutir à des solutions plus durables...
 

La circulation et les embouteillages constituent aujourd’hui encore le cheval de bataille de beaucoup de villes du monde. Si les technologies, les progrès en matière d’infrastructures et l’émergence de nouveaux modes de transport contribuent à faciliter l’expérience du transport en ville, le comportement des usagers est son principal facteur d’amélioration. C’est ce qui ressort du rapport Mobilité urbaine : l’expérience client, une grande étude consacrée aux tendances et aux préférences en matière de mobilité que Conduent a menée dans 23 villes de 15 pays.

« Le transport est par définition une décision personnelle. Chacun fait en fonction des contraintes qui lui sont propres, tenant compte de facteurs comme la rapidité, le confort et le coût pour choisir son mode de déplacement, » analyse Don Hubicki, Vice-président du Transport pour le secteur public chez Conduent. « Pour changer les habitudes de transport des citadins, il est impératif de leur proposer davantage de modes de transport adaptés à leur situation. Les municipalités devraient, par exemple, proposer davantage d’options pour accéder au centre et à la périphérie des villes, encourager le public à choisir des solutions alternatives et mettre à sa disposition des applications innovantes capables de promouvoir l’usage de modes de transport qui suscitent aujourd’hui du scepticisme. Les voyageurs prendraient ainsi de meilleures décisions, pour eux-mêmes et pour tout le monde. »

Le choix du mode de transport n’est pas rationnel

- Dans tous les pays couverts par l’étude, les sondés privilégient « l’usage d’un véhicule personnel » à d’autres modes de transport pour plusieurs raisons, en tête desquelles le confort (54 %), la facilité d’accès (47 %) et la fiabilité (39 %).

- La voiture est cependant le mode de transport que les sondés associent le plus aux retards dont ils font l’objet lorsqu’ils se déplacent en ville ou à sa périphérie. Ceux qui subissent des retards au moins une fois par semaine disent passer de ce fait moins de temps avec leur famille et leurs amis (61 % déclarent que cela se produit parfois/régulièrement) ou arriver en retard au travail (parfois/régulièrement pour 51 %).

- Les retards peuvent également participer grandement au stress et à la frustration des voyageurs. Ainsi, près de 40 % des personnes invitées à livrer leur ressenti sur les déplacements dans leur ville se disent « stressées » (23 %) ou « frustrées » (16 %).

Malgré ces retards, les voyageurs préfèrent toujours emprunter leur voiture, ce qui prouve que les choix en matière de transport sont motivés par l’habitude, la commodité et des préférences individuelles qui sont le reflet de facteurs comme les infrastructures, la culture et les données démographiques.

Promouvoir le transport multimodal

« Sachant que l’option de transport préférée des voyageurs n’étant pas forcément la meilleure pour la communauté, il faut décloisonner le transport et proposer aux citadins des alternatives susceptibles d’améliorer et de faciliter leur expérience de la mobilité urbaine », ajoute Hubicki. « Bien que notre étude montre que les voyageurs dépendent trop de leur voiture, elle révèle aussi que plus de la moitié des sondés sont séduits par l’idée d’une expérience multimodale. »

- Les systèmes multimodaux permettent aux voyageurs d’utiliser plus d’un mode de transport à chaque trajet. Par exemple, quelqu’un peut décider de prendre un bus jusqu’à la gare ferroviaire la plus proche, avant de monter dans un train qui le mènera à sa destination. Ce système confère aux voyageurs davantage de flexibilité et contribue à régler le problème des « premier et dernier kilomètres ».

- Pour faire du transport multimodal une réalité, les urbanistes doivent axer leur travail sur les leviers susceptibles d’accélérer le changement, comme la rapidité et la fiabilité des services, la pédagogie et l’information. En effet, 83 % des sondés considèrent la fiabilité des services comme « très importante » ou « assez importante », de même que la fiabilité des informations (81 %). En outre, près des trois quarts des personnes interrogées (70 %) ont indiqué qu’elles seraient plus enclines à utiliser les transports en commun si cela raccourcissait leur temps de trajet.

L’innovation, un impératif dans le domaine du transport

Afin de développer un système innovant capable d’éliminer certains des points de friction propres au transport, les agglomérations peuvent aussi s’atteler à déployer des applications de transport répertoriant tous les modes de transport et itinéraires qu’il est possible d’emprunter pour se rendre d’un point de la ville à un autre.

- Près de la moitié des sondés (49 %) pensent qu’ils auront d’ici 2020 une application mobile dédiée pour tous leurs besoins de transport. Conduent a lancé en 2016 une série d’applications de mobilité intégrées aux systèmes Transit et Parking. Des versions pilotes de ces applications sont aujourd’hui testées à Los Angeles, Denver, Centennial (Colorado) et dans la ville indienne de Bangalore.

- En outre, le Syndicat Mixte Intermodal Régional de Transports (SMIRT), qui regroupe plusieurs opérateurs de transport des Hauts-de-France, a été le premier à mettre en place la plateforme Conduent Mobility Companion pour simplifier et moderniser le service proposé aux usagers grâce à des fonctionnalités de planification d’itinéraires multimodaux porte-à-porte.

« La mobilité de demain combinera à la fois le possible et le nécessaire, »ajoute Hubicki. « Le fait est que la plupart des citadins ne savent pas qu’il est possible de faire mieux. Alors, quand ils imaginent l’avenir du transport, ils sont limités par leurs expériences et leurs ressentis actuels. C’est pourquoi il importe de sensibiliser le public et de mener la danse. »

Conduent est un des principaux fournisseurs de solutions de transport public et de mobilité (péage électronique, transit et transport public, stationnement et sécurité) proposant des services automatisés, personnalisés et reposant sur l’analyse de données à des organismes publics et à leurs usagers. L’entreprise accompagne les opérateurs de transport de plus de 27 pays depuis plus de 40 ans.

http://www.conduent.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: