En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Quand la RSE se positionne comme un outil de gouvernance incontournable

Par Philippe PELFORT, Directeur Général de SEA TPI

Publication: 2 juin

Partagez sur
 
Dans un monde de plus en plus numérisé et connecté dans lequel un lien direct entre bien-être au travail et performance est établi, la démarche RSE n’est incontestablement plus un gadget...
 

En effet, créer des conditions de travail harmonieuses, engageantes et propices à la collaboration, être attentif à son éthique ou encore minorer son impact écologique sont devenus des enjeux vitaux pour les entreprises qui souhaitent inscrire leur performance dans la durée. Dans ce contexte, force est de constater que nombre d’entreprises ont bien compris l’intérêt de mettre en place une telle démarche vertueuse.

Avant toute chose, il convient de donner une définition de ce que représente la RSE. La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est un « concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire ». Énoncé plus clairement et simplement, c’est « la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable ».

La RSE couvre donc de nombreux aspects particulièrement stratégiques. Mais pour être reconnue, cette démarche doit être encadrée et évaluée par des organismes indépendants qui attesteront qu’il ne s’agit pas d’un simple argument marketing de la part d’une entreprise qui voudrait apparaitre « responsable » sans pour autant mettre en œuvre les conditions du succès indispensables à la réussite du projet.

Une implication forte du management

Adosser à une stratégie forte et une trajectoire claire, le sujet de la RSE doit donc être porté par le management de l’entreprise qui insuffle une dynamique et sponsorise ce projet majeur en infléchissant l’approche des équipes sur différents domaines comme l’environnement, le social, l’éthique des affaires ou les achats responsables pour les rendre plus vertueux. Cela traduit l’attachement au devoir de transparence et de respect des engagements vis-à-vis des collaborateurs, des clients et partenaires.

Nous pouvons par exemple évoquer la possibilité de passer des certifications ISO et plus particulièrement les normes ISO 50001 et 14001 qui contribuent pleinement à mettre en place une démarche RSE, puisqu’elles concernent l’énergie et les systèmes de management environnemental. Cette démarche de certification permet d’amorcer un virage vers un management plus vertueux à la fois sur le suivi des consommations énergétiques et sur le recyclage des déchets, mais également sur bien d’autres domaines comme les achats informatiques, les déplacements professionnels, les processus RH, les exigences vis-à-vis des fournisseurs, le plan assurance sécurité… le nombre de sujets couverts est extrêmement complet et quasiment chaque individu ou équipe est concerné.

Bien qu’il s’agisse d’un projet complexe à mettre en œuvre par le périmètre concerné et le changement d’approche profond dans lequel il nous invite à basculer, opter pour une démarche RSE est au final un processus particulièrement proche de notre quotidien où le bon sens est un allié aussi inattendu que performant.

Les bénéfices pour l’entreprise sont évidents sur sa performance, son attractivité, son image mais aussi pour chacun d’entre nous en tant que résident de passage sur la planète de nos enfants par la réconciliation entre croissance économique et environnement, entre monde professionnel et bien être, ou encore entre business et déontologie.

http://www.seatpi.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: