En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Servier et ILTOO Pharma signent un contrat d’option de licence

Publication: 5 juin

Partagez sur
 
Ce partenariat ouvre la voie à une thérapie prometteuse pour des maladies auto-immunes à fort besoin médical non satisfait, le lupus constituant une cible prioritaire...
 

Servier et ILTOO Pharma annoncent aujourd’hui avoir signé un contrat d’option de licence exclusive qui accordera à Servier les droits de développement et de commercialisation du candidat médicament ILT-101 (interleukine 2 à faible dose) pour le traitement des maladies auto-immunes. Cette option interviendra à l’issue de l’étude de phase 2 en cours dans le domaine du lupus érythémateux disséminé (LED), dont les résultats sont attendus pour 2018.

Selon les termes de l’accord, et sur la base des résultats de cette étude de phase 2 internationale, menée en collaboration entre les deux sociétés chez les patients atteints de LED modéré à sévère, Servier pourra décider d’exercer l’option de licence pour développer et commercialiser ILT-101 dans le monde, à l’exception des Etats-Unis et du Japon, pour lesquels ILTOO Pharma conserve les droits exclusifs. En contrepartie de la signature de cette option, ILTOO Pharma percevra un versement immédiat de 8 millions d’euros, et des versements ultérieurs composés d’un paiement initial à l’exercice de l’option, et de jalons de développement et de ventes pour une valeur totale pouvant aller jusqu’à 200 millions d’euros. L’accord prévoit également le versement de royalties à deux chiffres sur les ventes futures.

Ces avancées se basent sur la découverte, par une équipe académique de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris et de Sorbonne Universités, menée par le Pr Klatzmann, co-fondateur d’ILTOO Pharma, que l’interleukine 2 (IL-2) à faible dose représente un traitement potentiel prometteur pour plusieurs pathologies auto-immunes. Ces maladies sont dues à une insuffisance des cellules T régulatrices, une population de cellules du système immunitaire qui protègent nos tissus des attaques par d’autres sous populations cellulaires de ce même système immunitaire. En stimulant les cellules T régulatrices, l’IL-2 à faible dose rétablit cette protection.

Le très large potentiel thérapeutique de l’IL-2 à faible dose a récemment été décrit par les Pr Klatzmann et Abbas. Cette approche présente l’avantage unique de compenser un dérèglement immunitaire en administrant une protéine thérapeutique naturelle, alors que les approches classiques d’immunosuppression bloquent le système immunitaire de façon générale, entraînant des effets secondaires parfois graves. Le formidable potentiel de cette approche innovante a convaincu Servier et ILTOO Pharma de s’allier afin de faire bénéficier les patients de ces avancées le plus rapidement possible.

« L’approche de l’équipe d’ILTOO Pharma nous a convaincus du potentiel de l’ILT-101 pour combattre des maladies très invalidantes et pour lesquelles aucun traitement satisfaisant n’existe aujourd’hui », a déclaré Patricia Belissa-Mathiot, Directrice du pôle R&D des maladies immuno-inflammatoires chez Servier. « Notre structure originale d’entreprise gouvernée par une fondation à but non lucratif, nous permet de nous investir dans des projets innovants dans nos domaines d’expertise, en recherchant le bénéfice patient ».

« Ce partenariat avec Servier constitue un appui industriel majeur pour ILTOO Pharma et une nouvelle preuve du potentiel de notre approche thérapeutique novatrice », a commenté Jérémie Mariau, Directeur Général d’ILTOO Pharma. « Cela augure pour notre société et notre produit des perspectives nouvelles, notamment aux Etats-Unis et au Japon, pour accélérer le développement et la mise sur le marché d’ILT-101. Enfin, cet accord traduit l’efficience du processus d’innovation initié et breveté au niveau académique, licencié initialement à ILTOO Pharma et désormais soutenu par un groupe pharmaceutique français d’envergure internationale ».

Les maladies auto-immunes couvrent de nombreuses pathologies (par exemple le diabète, la sclérose en plaques, le lupus,…) et sont aujourd’hui la troisième cause de mortalité/morbidité dans les pays développés. Elles sont causées par des dérèglements du système immunitaire qui s’attaque à ses propres organes et tissus par l’intermédiaire de cellules T dites effectrices, qui sont normalement contrôlées par les cellules T régulatrices. Dans toutes les maladies auto-immunes, la balance entre cellules T régulatrices et cellules T effectrices est perturbée. L’approche thérapeutique par l’IL-2 à faible dose permettrait de rééquilibrer la balance entre ces deux populations cellulaires en renforçant les cellules régulatrices, pour assurer un contrôle de l’auto-immunité.

Le lupus est une maladie auto-immune qui atteint particulièrement les femmes entre 15 et 40 ans, pouvant toucher de nombreuses parties de l’organisme dont les articulations, la peau, les reins, le cœur, etc. Le nombre de personnes atteintes par un lupus varie entre un cas pour 1 200 et un cas pour 5800 personnes, ce qui représente environ 270 000 patients en Europe. C’est une maladie chronique invalidante qui peut évoluer vers des formes très sévères.

http://www.iltoopharma.com/

http://www.servier.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: