En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Pirelli 2017 : Présentation du Grand Prix de Monaco

Publication: 24 mai

Partagez sur
 
Après avoir nominé les trois mélanges de gommes les plus durs lors du précédent Grand Prix en Espagne, Pirelli propose ce week-end la sélection la plus tendre de la gamme soft, supersoft et ultrasoft sur un circuit de Monaco aux caractéristiques très différentes...
 

Ce célèbre tracé urbain est en effet réputé pour sa faible vitesse moyenne et une dégradation contenue des pneumatiques qui devraient mener à des stratégies d’un arrêt aux stands. La manière d’appréhender tactiquement cette course, exigeante et indécise, demeure cependant une grande inconnue pour les teams…

Le circuit du point de vue des pneumatiques :

- Monaco n’offrant que peu d’opportunités de dépassements, soigner sa qualification – en profitant des performances des ultra-tendres dès les essais – est vital.

- La dégradation sera très contenue, et même les ultra-tendres seront en mesure d’effectuer de longs relais.

- L’usure étant également la plus faible de la saison, la fenêtre d’arrêt pour un seul pit-stop est très large.

- La vitesse moyenne au tour la plus basse de la saison, mais également le virage le plus lent : l’épingle de Fairmont.

- Afin de tirer la quintessence du grip mécanique des pneumatiques, les monoplaces sont réglées avec un niveau d’appui très élevé.

- En l’absence de zones de dégagement, l’erreur est proscrite et la précision vitale.

Mario Isola, Racing Manager de Pirelli : « La sélection des trois mélanges les plus tendres représente un choix logique à Monaco, mais pour autant, les options stratégiques seront nombreuses. L’usure et la dégradation sont en effet si faibles que les teams peuvent choisir n’importe quel moment de la course pour respecter leur unique arrêt, et ainsi basculer des ultra-tendres aux super-tendres qui devraient constituer le choix prioritaire. Il s’agit du premier Grand Prix de l’année, pour lequel chaque pilote a pu déterminer sa propre allocation. Mais comme nous nous y attendions, la majorité s’est exprimée en faveur des ultra-tendres qui seront utilisés tant en qualifications, qu’en course. »

Quoi de neuf ?

- Certaines écuries présenteront une évolution de leur monoplace, ainsi que des pièces spécifiquement conçues pour Monaco. Cela même si la performance, comme on le sait, n’est pas le facteur majeur d’une victoire en Principauté.

- Ancien vainqueur à Monaco, Jenson Button, pour la première fois depuis l’an passé, reprend du service en Formule 1 au sein de l’écurie McLaren. Il remplace Fernando Alonso qui disputera l’Indy 500.

- Comme il est de tradition à Monaco, aucune action en piste pour la Formule 1 le vendredi, les essais libres se déroulant la veille, jeudi.

http://www.pirelli.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: