En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

EOSPRINT 2.0 : un outil de FAO intuitif, ouvert et productif

Publication: 22 mai

Partagez sur
 
La nouvelle version du logiciel de gestion de travaux et de processus d’EOS permet aux ingénieurs d’optimiser facilement les données de CAO pour les systèmes EOS...
 

EOS, numéro un mondial de l’impression 3D industrielle de métaux et polymères, présente EOSPRINT 2.0, la nouvelle version de son environnement complet de FAO pour la fabrication additive (FA). Combiné aux logiciels de préparation de données tels que Siemens NXTM et Magics, la nouvelle mouture du logiciel EOS offre une interface intuitive qui confère aux utilisateurs davantage de liberté pour optimiser les pièces et les paramètres spécifiques à une application gage de productivité et de qualité accrues. Le logiciel EOSPRINT 2.0 est disponible pour les systèmes métal EOS M 290 et EOS M 400. D’autres versions sont prévues pour prendre en charge l’ensemble des systèmes métal EOS actuels et les systèmes polymères à venir.

« Nous avons amélioré EOSPRINT pour répondre aux besoins du marché, notamment en termes de simplicité d’utilisation, de qualité des pièces et de productivité » explique Gerd Denninger, responsable des produits logiciels chez EOS. « EOSPRINT 2.0 facilite les premières étapes du processus de production réel par fabrication additive, et l’environnement complet de FAO pour la FA permet aux ingénieurs d’obtenir un niveau de qualité inégalé à moindre coût. »

Une convivialité assurée grâce à une conception à base de workflow

Reposant sur une approche inédite à base de workflow, l’interface d’EOSPRINT 2.0 reflète le processus FAO de la FA. En d’autres termes, l’architecture du logiciel s’articule autour du workflow de préparation des données pour l’impression 3D industrielle. Des fonctions transparentes guident l’utilisateur tout au long du processus de préparation du fichier d’impression. Grâce à des fonctionnalités et outils intuitifs, qui s’adaptent au contexte de chaque étape du workflow, EOSPRINT 2.0 est extrêmement facile à maîtriser et simplifie les premières étapes du processus de fabrication additive.

Une nouvelle segmentation plane des données pour une productivité accrue

Les nouvelles fonctionnalités de segmentation plane des données permettent d’obtenir plusieurs épaisseurs de couche dans une même pièce et, ce faisant, de l’optimiser plus facilement pour la production. La fonctionnalité de segmentation donne la possibilité de subdiviser la pièce le long d’un plan afin de pouvoir la déplacer au niveau z et de définir ainsi les segments de pièce avec différents critères d’exposition en termes de qualité et de productivité. Résultat : les ingénieurs peuvent définir des segments exigeant un niveau de qualité très élevé et affecter des paramètres machine optimisés en conséquence. Quant aux segments pour lesquels la vitesse est prioritaire, ils peuvent être traités avec des paramètres optimisés pour une productivité maximale. Les entreprises bénéficient ainsi du meilleur compromis entre qualité et rapidité de fabrication, avec des délais de production sensiblement réduits. Il s’agit là d’un critère majeur pour la production de pièces en série par fabrication additive.

Module ouvert ParameterEditor : encore plus de liberté pour les utilisateurs chevronnés

Le module EOS ParameterEditor d’EOSPRINT 2.0 présente des avantages pour les développeurs expérimentés de matériaux et process. Il intègre de nombreux outils ouverts et améliorés, assortis de paramètres et de modèles d’exposition uniques qui offrent davantage de liberté pour optimiser les paramètres spécifiques à une application. De plus, le module multiplie les possibilités d’optimisation et de développement de jeux de paramètres personnalisés. Outre les paramètres standard tels que la puissance du laser et la vitesse de numérisation, les utilisateurs peuvent modifier des paramètres avancés. Par exemple, ils peuvent personnaliser le nombre de types d’exposition et leur ordre, et faire varier les angles de départ et de rotation des motifs de bandes.

Sur la base de paramètres de production EOS dûment testés, les développeurs peuvent créer leurs propres jeux de paramètres. Grâce au module ParameterEditor d’EOS, les clients peuvent développer des jeux de matériaux et de paramètres personnalisés pour se démarquer de la concurrence en augmentant la productivité du système, en réduisant les coûts ou en améliorant la qualité des pièces. Un atout renforcé par des modèles s d’exposition supplémentaires décrits ci-dessous.

Des modèles d’exposition inédits pour des pièces d’une qualité hors pair

Les modèles d’exposition déterminent les trajectoires du laser lors du processus de production par fabrication additive. Outre les modèles courants, trois nouveaux modèles ont été développés : l’un d’entre eux permet de produire des pièces qui étaient auparavant inconstructibles, en évitant les structures de support dans les zones où elles ne peuvent pas être supprimées, tandis que les deux autres écourtent les délais de construction de 20 % par rapport à EOSPRINT 1. De par la vaste palette de modèles disponibles, les utilisateurs peuvent optimiser la qualité des pièces produites.

Intégration au sein des environnements logiciels actuels et futurs

EOSPRINT s’intègre parfaitement avec les workflows automatisés de l’avenir numérique (« industrie 4.0 »). Sa structure modulaire lui garantit en effet une intégration aisée au sein des environnements de CAO/FAO et ERP/MES. Siemens NXTM est le premier partenaire d’une longue série à proposer la solution intégrée.

http://www.eos.info/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: