En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Pirelli 2017 : Grand Prix d’Espagne : Course

Publication: 16 mai

Partagez sur
 
Des stratégies pneumatiques différentes pour une course très serrée remportée par le pilote mercedes lewis hamilton deux stops pour la plupart des pilotes. pascal wehrlein réussit aussi à finir dans les points avec un seul arrêt...
 

Le pilote Mercedes Lewis Hamilton s’impose lors du Grand Prix d’Espagne après une lutte si serrée avec la Ferrari de Sebastian Vettel que les deux F1 en vinrent même à se toucher après leur dernier arrêt au stand. Tous deux se sont arrêtés par deux fois, après s’être élancés en soft. Mais Lewis Hamilton décidait ensuite de réaliser son relais de mi-course en medium (soft pour Vettel) avant de terminer l’épreuve en soft, à nouveau, quand son adversaire devait finir en medium.

Tous deux durent s’employer sans répit, sur la piste comme dans les stands, avec leurs stratégies respectives. Mais tous deux finirent l’épreuve dans l’ordre qui était le leur sur la grille de départ. Tout au long de l’épreuve, les conditions météo étaient chaudes et sèches, avec une température de piste en fin d’épreuve atteignant 43°C.

Seuls trois pilotes se sont élancés en pneus mediums : la Toro Rosso de Daniil Kvyat avec un medium-soft-soft, la Sauber de Pascal Wehrlein qui termine dans les points (8e), avec un seul arrêt et une combinaison soft-medium (et 5 secondes de pénalité).

Mario isola, responsable de la compétition automobile “Hamilton s’est aussi imposé grâce à la faible dégradation et aux performances élevées du Pirelli « medium » qu’il choisit pour son second relais. Daniel Ricciardo choisit la même stratégie pour parvenir en troisième position. Dégradation et usure se sont situées à un niveau très bas, en dépit des températures élevées aujourd’hui. L’illustration de cette constatation tient dans le meilleur chrono de la course, réalisé par Lewis Hamilton dans l’antépénultième boucle du jour, battant au passage le meilleur chrono de 2016 de 3,4 secondes au passage”.

Meilleurs chronos du jour par mélanges

Le véritomètre Pirelli

Lewis Hamilton s’est imposé en choisissant de s’arrêter deux fois.. En partant en soft, en passant les medium au 22e tour et en rechaussant des soft au 37e tour. C’était une stratégie très plausible, mais pas la plus performante, théoriquement. Celle-ci prévoyait un troisième arrêt. Le héros local, Fernando Alonso, choisit cette dernière solution pour terminer en douzième position.

http://www.pirelli.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: