En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Yoomap a identifié les 10 acteurs clés de l’Innovation Participative

Publication: 11 mai

Partagez sur
 
Leader français des plateformes de management des innovations, Yoomap avait listé les 10 meilleurs amis de l’open innovation lors du lancement de son SURM (Start-up Relationship Management)...
 

À l’occasion de la présentation de son SMI (Système de Management des Idées), la start-up a identifié les 10 acteurs clés de l’innovation participative, cette méthode qui consiste à faire émerger puis sélectionner les meilleures idées, d’où qu’elles viennent dans l’entreprise, à repérer les potentiels enfouis parmi ses équipes et à détecter les prochains intrapreneurs. Des recommandations précieuses tirées des best practices de ses clients, pour un processus d’innovation en plein développement mais encore en phase très exploratoire.

1. Le sponsor de haut-niveau

C’est par son discours formel qu’il autorise le changement de culture dans l’entreprise et libère la parole. Pour y joindre le geste, il débloque les moyens nécessaires, à la fois financiers et humains (temps passé), et déverrouille le potentiel étau managérial des participants. Enfin, il lance le bal en participant ouvertement au processus de création collective.

2. Le responsable RH « collaboratif ready »

Il formalise le soutien du Top Management en donnant un mandat légitime aux organisateurs et aux participants (lettre de mission, temps passé comptabilisé…). Il s’implique opérationnellement dans la démarche (y compris financièrement) car elle rentre notamment dans sa mission de formation. Enfin, il valorise officiellement (évolution de carrière par exemple) la participation, et plus globalement les efforts « collaboratifs » de chacun..

3. Le responsable formation 3.0

Avec leur côté ludique, les évènements d’Innovation Participative sont pour lui une aubaine et un terrain d’expérimentation : on y apprend de nouvelles méthodes de travail, à pitcher, à trouver / sélectionner / formaliser des idées…

4. Le communicant « buzz maker »

C’est grâce à son aide que le brainstorming devient « crowdstorming » ! Dans une grande entreprise, l’intelligence collective se joue en milliers de voix : mieux vaut donc savoir créer le buzz, maîtriser le « community management » et ses outils, et conserver l’enthousiasme pour toute la durée de l’événement d’Innovation Participative.

5. Les opérationnels créatifs

Désir de changement ? de notoriété ? de reconnaissance ? Ils sont en tout cas suffisamment motivés pour prendre le risque de proposer leurs idées et/ou besoins à la communauté. Ce sont les premiers fournisseurs de succès de l’Innovation Participative : bienveillance impérative.

6. Les relais « innovation friendly »

En étroite collaboration avec les organisateurs et le communicant visionnaire, ces ambassadeurs motivent les participants, détectent les freins éventuels, et font « remonter » l’appréciation des métiers sur la démarche.

7. Les challenging managers

Souvent les grands oubliés de l’innovation participative ! Les managers sont pourtant aux premières loges, car ce sont non seulement leurs collaborateurs que l’on sollicite, mais aussi leurs métiers que l’on challenge. De quoi résister légitimement si on n’est pas impliqué, non ?

8. Les innov’experts

Sans eux, pas d’évènement ! Coach en pitch, consultant en lean start-up, patron de jeune-pousse, organisateur d’ateliers, prototypeur, animateur en créativité, facilitateur graphique… dépêchez-vous, les meilleurs sont très sollicités.

9. Le jury visionnaire

Composé de top managers, de startuppers stars, d’investisseurs, de partenaires industriels, de journalistes… le jury n’a pas pour seul intérêt sa capacité à sélectionner objectivement les meilleurs projets : c’est un puissant outil de relations publiques (valorisation des membres, bouche à oreille de haut niveau…).

10. Les experts métiers bienveillants

Sollicités pour leur expérience et leur crédibilité, ils évaluent les projets à l’aune de la réalité du terrain pour éclairer le jury. Choisis pour leur bienveillance vis-à-vis des idées comme des hommes, ils sont les candidats idéaux pour devenir ensuite « ambassadeurs ».

http://www.yoomap.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: