En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Pirelli 2017 : Présentation du Grand Prix d’Espagne

Publication: 9 mai

Partagez sur
 
Pour la première fois de la saison, Pirelli propose les trois mélanges de gommes les plus durs de sa gamme, à savoir les P Zero Orange durs, P Zero Blanc Medium et P Zero Jaune tendres...
 

L’objectif de cette sélection est de pouvoir composer au mieux avec les contraintes imposées par cette piste de Barcelona-Catalunya qui se caractérise par ses longues lignes droites et ses courbes rapides, mais également par son revêtement abrasif et, traditionnellement, des températures élevées. En tant que circuit largement utilisé pour les tests deux séances s’y sont déjà tenues cette année Barcelone est sans doute le lieu que les teams connaissent le mieux. Beaucoup de choses ont cependant changé depuis leur dernière venue il y a deux mois…

Les trois mélanges nominés :

- P Zero Jaune tendre

- P Zero Blanc medium

- P Zero Orange dur

Le circuit du point de vue des pneumatiques :

- Les écuries présenteront leurs dernières évolutions qui devraient impacter le comportement des pneumatiques.

- Durant les essais d’intersaison, une différence de performance de 1’’5 au tour était observée entre les gommes medium et tendres. Cet écart devrait s’être atténué.

- Le train avant est le plus sollicité, et en particulier l’avant-gauche.

- L’usure et la dégradation étant généralement importantes, les choix stratégiques devraient imposer plus d’un arrêt aux stands.

- Les écuries appliquant de forts appuis à leurs monoplaces, les charges verticales s’ajoutent aux longitudinales.

- Après la course se poursuivront les tests de développement des pneumatiques Pirelli 2018, en collaboration avec Renault et Toro Rosso qui se relaieront mardi et mercredi.

Mario Isola, Racing Manager de Pirelli : « Il s’agit de la dernière course durant laquelle sont imposées les allocations de pneumatiques, puisqu’à partir de Monaco, chaque pilote sera libre de la quantité qu’il désire, parmi les mélanges nominés. Si le tracé de Barcelone est bien connu de tous, les évolutions aérodynamiques des monoplaces, ainsi que les dernières améliorations qui leur ont été apportées pour l’Espagne, engendreront un gain de performance certain, mais un niveau de dégradation suivant cette même tendance, si l’on compare avec les essais hivernaux. Nous devrons également tenir compte des températures qui seront en nette hausse par rapport au mois de février. »

Quoi de neuf ?

- Les pneumatiques durs sont nominés pour la première fois en 2017 dans le cadre d’un Grand Prix.

- Dernière manche avec une allocation imposée, à savoir sept trains du mélange le plus tendre, quatre du moyen et deux du plus dur.

- Plusieurs écuries présenteront en Espagne une « Evo 2 » de leur monoplace, allant de la simple retouche à une refonte totale, selon le team.

Pressions minimales de départ à shanghai (slicks) : Avant :1,5 bar / Arrière : 1,4 bar

Limites d’angles de carrossage : Avant : -3,50° / Arrière : -2,00°

Les pneumatiques déjà sélectionnés cette saison

http://www.pirelli.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: