En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Fin du salon cycl’eau à bordeaux : un avenir prometteur

Publication: 27 avril

Partagez sur
 
Il aura fallu extraire et analyser pas moins de 4 328 données échangées via 86 tablettes et 921 badges NFC pour apprécier les résultats de cette première édition connectée...
 

Le salon CYCL’EAU a ainsi fermé ses portes le 13 avril dernier à Bordeaux, après deux jours riches en échanges professionnels. Destiné aux acteurs publics et privés du secteur de la gestion de l’eau, le rendez-vous, inédit sur le bassin hydrographique Adour-Garonne, a su répondre aux attentes de ses participants.

Parrainé par Anne-Lise JACQUET, Vice-présidente de Bordeaux Métropole en charge de l’eau et de l’assainissement, Maire d’Artigues-près-Bordeaux et Membre du Conseil d’administration de l’Agence Adour-Garonne, la première édition de CYCL’EAU LE SALON a regroupé 70 exposants sur 2 500 m2 au H14. Plus de 380 professionnels ont répondu présents pour présenter leurs derniers équipements, notamment leurs solutions « connectées », thème phare de l’édition 2017.

Des visiteurs qualifiés, des exposants satisfaits

Le salon a reçu 921 inscriptions et 762 visiteurs : élus et présidents de syndicats des eaux, directeurs et agents de collectivités territoriales, responsables assainissement, maîtres d’œuvre et d’ouvrage, consultants, architectes, ingénieurs en bureaux d’étude, promoteurs immobiliers ou encore agents commerciaux dans le BTP figuraient parmi la longue liste des professions représentées. Et les exposants sont unanimes quant à la qualité de leurs rencontres : moins nombreux peut-être que lors d’autres salons en France, les visiteurs étaient en revanche bien plus qualifiés ! Pour leur majorité, les échanges étaient constructifs et finement ciblés, menant à des rendez-vous d’affaires post-salon certains. Sans oublier les partages d’expériences entre exposants et autres interactions pouvant mener à des collaborations futures.

Des conférences au sommet

Six conférences, dont plusieurs programmées sur deux jours, ont permis de mieux appréhender l’avenir du secteur. Relatives au déploiement des nouvelles technologies et à leur impact, à l’évolution du métier de l’eau, à l’alimentation en eau potable ou encore aux transferts de compétences GEMAPI et à l’avenir de la maîtrise d’œuvre dans le cadre de la loi NOTRe, ces conférences techniques conduites par une quinzaine d’experts ont nourri la réflexion de leur audience (300 congressistes environ cumulés). «  Des interventions structurées, techniques, accessibles et illustrées  », souligne Thierry Watelet, dont l’animation menée de main de maître a été saluée de tous. Les conférences, diffusées en direct et toujours en accès sur la page Facebook du salon, seront également disponibles prochainement en HD sur la chaîne Youtube.

Un salon digitalisé, zéro papier et innovant

La connectivité était à l’honneur de cette première édition, au cœur des thématiques des conférences et sur les stands avec les solutions technologiques proposées par les exposants. Mais l’innovation de CYCL’EAU provenait surtout de sa propre organisation, permettant de «  connecter  » les exposants à leurs visiteurs via leurs badges NFC respectifs. L’expérience de visite des congressistes était facilitée, avec la création d’espaces personnels accessibles depuis le site internet et leur smartphone, la programmation de parcours individuels facilitant la préparation des rendez-vous, la localisation sur écrans au sein du salon ou encore l’échange, sur les stands, d’informations numérisées (cartes de visite, plaquette, etc.) afin d’éviter l’encombrement et la perte de documents. Quelques chiffres ? Plus de 150 documents ont été mis en ligne, 92% des visiteurs ont récupéré des données et 100% des exposants ont été badgés, soit par un visiteur (1 584 interactions), soit par un confrère pour échanger de l’information (384 interactions) ! Une expérience originale et une qualité d’organisation appréciées de tous les participants.

L’essor de la région Nouvelle Aquitaine, notamment en termes d’aménagements et de travaux publics, représente une véritable opportunité pour les acteurs de la filière eau. L’engouement des congressistes pour cette première édition conforte le pari des organisateurs : de nombreux exposants ont d’ores et déjà signés pour l’an prochain et la liste des entreprises souhaitant également y être présentes s’allonge ! Le H14 est déjà réservé pour les trois prochaines années, avec un étage supplémentaire pour accueillir davantage de stands. Les réflexions prospectives sont déjà en route : format et contenu des conférences, connectivité augmentée de l’organisation ou encore ouverture au grand public à des fins pédagogiques et de sensibilisation. Rendez-vous les 29 et 30 mars 2018 !

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: