En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

LA GÉNÉRATION Y mise sur le portage salarial en ligne

Publication: 24 avril

Partagez sur
 
Avec une progression de 16% des inscriptions et une hausse de 20% du chiffre d’affaires en 2017, la Génération Y constitue le moteur de la croissance du portage salarial en ligne. Sécurité et indépendance priment sur le sentiment de précarité...
 

Très développé en Europe, avec 7 millions de salariés portés (Source Eurostat), le portage salarial connaît un développement exponentiel en France. Passé de 15 000 à 70 000 salariés portés en dix ans, son poids dans l’économie nationale est lui aussi, loin d’être négligeable, générant 1,44 milliards de chiffre d’affaires. Une réponse sans équivoque au chômage qui n’a cessé de progresser sur la même période, touchant plus 10,2 % de la population active (Source Insee décembre 2016).

600000 portés en 2025

Les perspectives à dix ans sont d’ailleurs plus qu’« encourageantes », selon la Commission Européenne. En effet, son organisme de statistiques « Eurostat » estime que le portage salarial créera approximative- ment 600 000 emplois dans l’Hexagone à l’horizon 2025. Outre les 15 milliards de chiffre d’affaires présagé, il devrait également représenter 5% des emplois nationaux. Si la progression s’annonce aussi spectaculaire, elle n’est autre que la résultante de la numérisation en marche. Mais aussi de la maturité des sites de mise en relation des indépendants et des entreprises.

Webportage, 1ère plateforme de portage salarial en ligne, qui a vu le jour en 2005, à la faveur de la bulle Internet, s’inscrit parfaitement dans ces prévisions. Ce pure-player, qui a permis aux professionnels du digital et de la prestation intellectuelle, de légaliser leurs revenus issus du web, a vu ses inscriptions bondir de 16% entre 2015 et 2016.

Simplicité, sécurité, travail en mode projet

« La motivation des webportés est simple : Être libres, se concentrer pleinement sur leur projet et leurs clients, sans avoir à se soucier des formalités de création ou encore des contraintes administratives » témoigne Carole SOLIVERES, Responsable Service client chez webportage. « Ils ont aussi une appétence pour le travail en mode projet, l’envie de se lancer en minimisant les risques », poursuit-elle. Pour autant, être porté ne signifie pas, être pieds et poings liés.

Si le secteur a souffert de caricatures à ses débuts comme le travail intérimaire ou le régime de l’auto- entreprise le porté n’en demeure pas moins libre de ses décisions, son planning, et reste propriétaire de ses clients.

En contrepartie des commissions et des charges patronales et salariales collectées par la société de portage, le porté bénéficie de tous les avantages du statut de salarié : Sécurité sociale, prévoyance, assurance chômage, formation, mutuelle et retraite. C’est un new deal gagnant-gagnant.

La génération Y plébiscite le portage salarial en ligne

Les métiers des webportés sont aussi nombreux que la législation le permet : Experts en référencement, formateurs, développeurs, photographes, webdesigners graphistes, chefs de projets, experts RH, télétravailleurs, commerciaux. « D’autres émergent, tel le Chief Happyness Officer, le coach en bonheur, ou encore le plus classique consultant marketing & communication. » annonce Carole SOLIVERES

À terme, ceux qui feront le succès du portage salarial en ligne sont étonnamment les jeunes issus de la génération Y. Pour eux, le salariat classique et le traditionnel contrat à durée indéterminée n’est plus une priorité, (HuffPost-29/3/2017) parce qu’ils veulent et appellent l’avènement d’un nouveau modèle de société. En même temps, 50% de ces nouveaux entrants sur le marché du travail estiment d’ailleurs qu’ils s’inséreront par le biais du portage salarial (étude YouGov pour Monster février 2017).

La génération Y a donc fait le choix de la flexisécurité. Comme la plupart des portés, ils ne s’opposent pas à l’accompagnement ; webportage ayant traité 18 550 demandes d’information (Courriels et téléphone) l’an passé. Si l’essentiel est d’être bien conseillé, posséder de bons outils peut aider pour performer rapidement. « C’est pourquoi, notre back-office et l’assistance téléphonique apportent aux portés, une vraie sérénité grâce aux outils de gestion mis à disposition » confirme la Responsable Service client qui voit en webportage, l’incubateur qui peut jouer le rôle « d’ accompagnateur » de projet pour une plus grande sécurité.

Créée en 2005 par Jérôme TARTING, diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Toulon et de l’Université Royal Holloway College de Londres, webportage, 1ère plateforme de portage salarial en ligne accompagne + de 1150 portés (Actifs) en France et dans les DOM-TOM. Reposant sur le concept de la simplicité, elle permet à chacun d’être webporté en 24 heures (72h pour les ressortissants étrangers), son modèle économique est en plein développement. Elle a enregistré un chiffre d’affaires de plus de 13 M d’euros en 2016.

http://www.webportage.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: