En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Pirelli 2017 : Grand Prix de Bahrein : Course

Publication: 18 avril

Partagez sur
 
Sebastian vettel, pour le compte de ferrari, remporte le grand prix en usant d’une stratégie à deux arrêts à l’exception de pascal wehrlein et sa sauber, tous les pilotes optent pour le même choix tactique...
 

Sebastian Vettel, à bord de sa Ferrari, remporte le Grand Prix de Bahreïn, avec une stratégie à deux arrêts et après s’être élancé depuis la deuxième place sur la grille. A l’exception de Pascal Wehrlein (Sauber), tous les pilotes se sont calqués sur le même choix tactique, son équipier Marcus Ericsson se démarquant pour sa part en chaussant des pneumatiques tendres à l’extinction des feux. Dans la douceur nocturne de Bahreïn, la dégradation s’est révélée contenue avec les deux mélanges, permettant aux pilotes d’attaquer du début à la fin de leur relais.

Mario isola, responsable de la compétition automobile « La stratégie fut au cœur de la course, aujourd’hui, et influencée par l’intervention du Safety Car au début du Grand Prix. Mais quoi qu’il en soit, deux passages par la voie des stands constituaient la meilleure option à la vue des conditions. Nous avons toutefois observé plusieurs variantes, en fonction du classement des concurrents et de la manière dont ils ont utilisé les tendres et super-tendres. Comparées aux deux autres journées, les températures ont été plus fraîches, et la dégradation fut par conséquence plus limitée pour les tendres, et plus constante pour les tendres.. »

Meilleurs chronos du jour par mélanges

Le véritométre pirelli :

Comme attendu, en fonction du degré de dégradation des super-tendres, Sebastian Vettel s’impose en passant à deux reprises par la pit-lane. Elle fut contenue, et devait privilégier deux premiers relais de 19 tours, chacun, en super-tendres, avant de basculer sur les tendres, mais l’intervention de la voiture de sécurité mena certains pilotes à avancer leur pit-stop. Vettel et Bottas en firent ainsi, et l’Allemand s’arrêta aux 10e et 33e tours.

http://www.pirelli.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: