En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Pirelli 2017 : Présentation du Grand Prix de Bahrein

Publication: 12 avril

Partagez sur
 
Le circuit de Bahreïn reprend la même sélection que celle proposé en Chine...
 

Sakhir, qui accueille cette saison le premier Grand Prix se déroulant dans la foulée du précédent, propose un tracé où la motricité joue un rôle clé, et la première course nocturne de l’année, disputée du départ à l’arrivée à la lueur des projecteurs. Le comportement du pneumatique est par conséquent sensiblement différent d’une épreuve plus conventionnelle se déroulant l’après-midi. L’an passé, la stratégie gagnante fut de trois arrêts, mettant en scène les trois mêmes mélanges que ceux nominés pour cette édition 2017.

Les trois mélanges nominés :

- P Zero Rouge super-tendre

- P Zero Jaune tendre

- P Zero Blanc medium

Le circuit du point de vue des pneumatiques :

- Pirelli possède une solide expérience du circuit de Sakhir, qui accueille de nombreuses séances de tests d’intersaison dans diverses catégories.

- Les choix tactiques peuvent varier : on en recensa en effet neuf différents, l’an passé, au sein du top-10 final.

- Le revêtement est constitué de granit, mais pas pour autant très abrasif : la dégradation thermique constitue donc un facteur majeur.

- Les températures s’abaissant durant chaque séance, la piste devient de plus en plus performante.

- En raison des contraintes de motricité, le train arrière a une durée limitée.

- Avec Singapour et Abou Dhabi, l’une des trois courses nocturnes de la saison.

Mario Isola, Racing Manager de Pirelli : « La motricité représente le meilleur moyen de gagner du temps à Sakhir. C’est un tracé de type « on-off », où il faut pouvoir transmettre la puissance au sol tout en préservant la santé des pneumatiques arrière. L’an passé nous y avions observé un fort degré d’usure et de dégradation, et il sera intéressant de comparer l’évolution cette saison avec l’introduction des nouvelles gommes 2017. La deuxième séance d’essais libres sera tout particulièrement importante, car elle sera la plus représentative des conditions que les teams rencontreront en qualifications et en course. »

Quoi de neuf ?

- Pour les cinq premières courses, les teams disposent tous de sept trains du mélange le plus tendre, de quatre de celui du milieu, et de deux du plus dur.

- Bahreïn accueille également la manche inaugurale du championnat FIA Formula 2 - nouvelle dénomination des GP2 Series - fourni par Pirelli.

Pressions minimales de départ à shanghai (slicks) :

- Avant :1,5 bar / Arrière : 1,4 bar

Limites d’angles de carrossage :

- Avant : -3,75° / Arrière : -2,00°

http://www.pirelli.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: