En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Pirelli 2017 : Présentation du Grand Prix de Chine

Publication: 6 avril

Partagez sur
 
Le circuit de Shanghai impose aux pneumatiques des contraintes absolument uniques, qui mènent traditionnellement ces dernières années à des courses très disputées, où l’on profite d’une multitude de dépassements...
 

La météo, cependant, demeure toujours imprévisible, variant de belles éclaircies aux violentes averses, parfois au cours du même week-end. La gomme s’usant désormais moins que par le passé, réduisant théoriquement le nombre d’arrêts aux stands, ces paramètres auront des conséquences directes sur la tenue de la gomme ainsi que l’élaboration des stratégies. La saison dernière, le vainqueur avait respecté deux pit-stops durant les 56 tours du Grand Prix, et certains avaient tenté le pari de trois passages par la pit-lane.

Les trois mélanges nominés :

- P Zero Rouge super-tendre

- P Zero Jaune tendre

- P Zero Blanc medium

Le circuit du point de vue des pneumatiques :

- La piste est traditionnellement « verte » et glissante durant les premières séances du week-end.

- Ce tracé inauguré en 2004 offre une proportion similaire de courbes et de ligne droites.

- Les virages les plus exigeants pour les pneumatiques sont les n°1 (un très long droit) et 13.

- Le pneumatique avant-gauche est le plus sollicité.

- Les longues lignes droites permettent à la gomme de refroidir et ainsi prévenir tout risque de graining.

- Ces portions offrent de belles opportunités de dépassement et c’est pourquoi les teams peuvent être tentés d’opter pour la stratégie la plus rapide.

- Pirelli fournira des pneumatiques « pluie » avec des mélanges différents qui offrent des performances en hausse sur les revêtements lisses.

Mario Isola, Racing Manager de Pirelli : « Nous apportons la sélection médiane de nos mélanges, mais nous nous attendons à ce que les teams privilégient les « tendres » et « super-tendres », en fonction, bien sûr, des conditions météorologiques, mais en tenant également compte du fait que seuls deux trains de « medium » sont disponibles. Lors des précédentes éditions, nous avons pu remarquer une certaine forme de graining à cause de longues portions droites, mais nous avons pu observer à Barcelone, durant les tests, que le phénomène avait considérablement réduit cette année, et ce serait bien que nous puissions le confirmer à Shanghai. En cas de pluie et de températures fraîches, nous fournirons des pneumatiques « pluie » dotés de mélanges différents pour ainsi offrir aux pilotes davantage de grip ».

Quoi de neuf ?

- Pirelli recueille déjà des données pour mener le développement de sa gamme 2018. Pour cela, la Chine apportera de précieuses informations lorsque viendra l’heure d’en définir les spécificités.

- La présence d’une seule discipline de support en Chine signifie que peu de gomme sera déposé sur la piste durant le week-end .

- Pour les cinq premières courses, les teams disposent tous de sept trains du mélange le plus tendre, de quatre de celui du milieu, et de deux du plus dur.

http://www.pirelli.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: