En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Vivre avec un cancer colorectal

Publication: 31 mars

Partagez sur
 
Près d’1 patient sur 2 recherche un complément d’informations sur Internet...
 

Les résultats de l’enquête « Vivre avec un cancer colorectal », diffusés par l’Association France Côlon à l’occasion de Mars Bleu, révèlent un besoin d’informations des patients en complément de celles qui leur sont données au cours de leur prise en charge ainsi qu’une défense accrue de leurs droits auprès des pouvoirs publics.

Internet, premier outil d’informations des patients

Malgré un niveau d’informations satisfaisant déclaré par les personnes interrogées, 65 % affirment avoir sollicité des sources d’information complémentaires au cours de leur prise en charge : 48 % des patients ont effectué des recherches sur Internet et sont satisfaits à 83 % ; 36 % se sont tournés vers leur médecin généraliste ; 18 % ont consulté d’autres professionnels de santé et 15 % ont sollicité leur entourage. 8 % des patients ont fait appel aux associations de patients avec un taux de satisfaction de 78 % et seulement 6 % des personnes ayant participé à l’enquête se sont tournées vers leur pharmacien pour obtenir des informations suppl& eacute ;mentaires après l’annonce du diagnostic. « Les pharmaciens sont des acteurs de santé de proximité peu sollicités, peut-être en lien avec leur méconnaissance de la maladie. Les organismes de formation professionnelle des pharmaciens devraient se saisir de ce point » suggère Stéphane Korsia-Meffre.

Une plus grande sensibilisation des pouvoirs publics aux difficultés des malades

Dans cette enquête, les patients attendent essentiellement des associations de patients, comme France Côlon, une plus grande diffusion de l’information médicale et scientifique à destination des patients (76%) ainsi qu’un plaidoyer auprès des politiques et des décideurs de santé autour des difficultés des personnes malades (75%). « Les patients ont exprimé des demandes très claires : des informations sur la maladie, du soutien au quotidien et la défense de leurs droits auprès des autorités de santé. Ces résultats nous confortent dans notre position d’être la voix des patients, surtout de ceux qui sont vulnérables. Cette enquête nous a permis de mettre le doigt sur les principales difficultés rencontr&eacut e ;es ainsi que sur les populations concernées même si, globalement, les patients sont satisfaits de leur prise en charge », témoigne Stéphane Korsia-Meffre.

« Cette maladie est encore taboue en France, nous n’en parlons pas suffisamment et nous en parlons mal. Il faut casser les codes actuels de la communication sur le cancer colorectal. Le recours à l’humour dans les campagnes de sensibilisation est plus efficace qu’un discours culpabilisant ou dramatique », alerte Jean-Louis Bertou, président de l’association France Côlon.

http://www.webtv-colon.fr/

http://www.france-colon.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: