En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Pirelli 2017 : Grand Prix d’Australie, Essais Libres

Publication: 27 mars

Partagez sur
 
LEWIS HAMILTON domine les deux séances avec les pneumatiques p zero violet ultra-tendres qui débutent ce week-end en australie...
 

L’écart de performance est d’environ 0’’7 au tour entre les différents mélanges. les chronos progressent en revanche de 5 secondes par rapport à la saison passée.

la f1 entre dans une nouvelle ère sur une piste de melbourne encore « verte » et glissante, mais qui doit encore considérablement évoluer.

La Formule 1 est officiellement entrée dans une nouvelle ère, vendredi, lors des deux séances d’Essais Libres organisées sur le tracé encore « vert » de l’Albert Park. Les chronos sont encore amenés à progresser au fil du week-end, promettant d’atteindre des records puisque la meilleure performance enregistrée en EL2 est déjà plus rapide que la pole position de l’an passé. L’œuvre de Lewis Hamilton, dominateur des deux sessions à bord d’une Mercedes chaussée des pneumatiques P Zero Violet ultra-tendres. L’équipe allemande fut la seule à utiliser ce mélange durant les EL1, la concurrence privilégiant leur découverte durant les EL2. Le ciel est par ailleurs resté dégagé tout au long de la journée, le thermomètre affichant des valeurs assez élevées, autour de 25°C notamment, au début de la deuxième séance d’essais.

Mario isola, responsable de la compétition automobile « Nous avons pu observer aujourd’hui des chronos en progrès de 5 secondes, par rapport aux séances équivalentes disputées il y a douze mois, et ce avec des pneumatiques ultra-tendres utilisés pour la première fois ici. Jusqu’à présent, l’écart de performance au tour est d’environ 0’’7 entre les mélanges tendres et super-tendres, mais également entre les super-tendres et ultra-tendres. A titre de comparaison, nous avions relevé une différence de 0’’3 à 0’’5 durant les tests hivernaux effectués à Barcelone. Nous devons maintenant être attentifs à la dégradation, car si elle est moins importante que l’année dernière, nous devons comprendre, avec les équipes, dans quelle mesure ces écarts influenceront la stratégie à adopter pour la course. »

http://www.pirelli.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: