En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Avec le sedif, l’acces a l’eau potable progresse dans le monde

Publication: 27 mars

Partagez sur
 
À l’occasion de la Journée Mondiale de l’Eau, le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF) entend rappeler que, grâce à son action et son soutien financier, l’accès à l’eau potable progresse partout dans le monde...
 

En 2017, le SEDIF porte son investissement à 2,4 millions d’euros (vs. 2,1 millions en 2014), répartis dans 13 pays d’Asie et d’Afrique. Depuis 1986, le soutien financier du SEDIF aura ainsi été multiplié par 6 en passant de 1 centime de franc prélevé par mètre cube d’eau vendu au début de son action à 1 centime d’euro en 2017.

.

Le SEDIF, précurseur en matière de droit à l’eau pour tous

Depuis plus de 30 ans, le SEDIF, premier contributeur français (hors l’État) en matière de coopération décentralisée pour l’accès à l’eau, a contribué, à hauteur de plus de 32 millions d’euros à des actions de solidarité visant à améliorer l’accès à l’eau potable pour 4,7 millions de personnes à ce jour dans 21 pays d’Asie et d’Afrique. Soit, un nombre d’habitants desservis en eau potable plus important que sur le territoire du SEDIF.

L’action extérieure du SEDIF vise à promouvoir l’accès à l’eau potable dans les pays en développement dans une optique de développement durable et responsable. Ainsi depuis 1986, le SEDIF subventionne-t-il des ONG de droit français qui, pour le compte de collectivités de ces pays, réalisent des projets d’alimentation en eau potable et des actions de formation. Depuis les débuts de son action solidaire, le SEDIF a financé plus de 250 projets en partenariat avec des organismes non gouvernementaux.

Pour André Santini, Président du SEDIF : « Il y a plus de 30 ans, les élus du SEDIF ont considéré comme un impératif moral de contribuer à l’amélioration de l’accès à l’eau potable dans les pays en développement. Il a donc été décidé qu’une part des recettes du SEDIF serait consacrée à ces actions de solidarité. La loi « Oudin – Santini », dont j’ai été le rapporteur, adoptée à l’unanimité par le Parlement en 2005, a consacré cette initiative en permettant aux collectivités et établissements publics de financer des actions de solidarité internationale jusqu’à 1% des ressources de leurs services d’eau ».

Ce dispositif a été étendu à l’ensemble des grands services publics : l’assainissement en 2005, l’électricité et le gaz en 2006 et les déchets ménagers en 2014 en créant le « 1% déchet ». Cette contribution vitale pour les bénéficiaires ne représente qu’1 euro par foyer et par an.

Le SEDIF, innovant dans l’accès à l’eau pour tous

Avec son programme Eau Solidaire, le SEDIF aide aussi les usagers en difficulté de son territoire à payer leur facture d’eau, au titre de l’expérimentation ouverte par la loi Brottes pour favoriser l’accès à l’eau.

Compte-tenu de la forte proportion d’usagers non-abonnés sur le territoire du SEDIF (4,5 millions d’usagers pour 575 000 abonnés), les élus du SEDIF ont complété ce dispositif Eau Solidaire, à compter du 1er janvier 2017, afin que les mêmes aides financières puissent être apportées à tous les usagers, qu’ils soient abonnés ou non abonnés.

Cette action Eau Solidaire s’inscrit dans la mise en œuvre du « Droit à l’eau pour tous », institué en 2011 dans le contrat de délégation de service public et voulu par les élus du SEDIF, qui prévoit l’affectation d’1% des produits de la vente d’eau à l’ensemble de ce programme.

http://www.sedif.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: