En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Lancement d’Eiffel Energy Transition

Publication: 27 mars

Partagez sur
 
Un fonds inédit, dédié au financement de la transition énergétique, avec le soutien de la Banque européenne d’investissement...
 

La Banque européenne d’investissement (BEI) la banque de l’Union européenne (UE) et Eiffel Investment Group annoncent le lancement du fonds Eiffel Energy Transition, avec le soutien de plusieurs investisseurs institutionnels de premier plan.

Eiffel Energy Transition finance l’économie verte et la transition énergétique, en France et en Europe. Il apporte une réponse inédite à un besoin crucial de la filière, en apportant un financement relais, avant que les financements long terme soient mis en place.

Les sociétés auxquelles prêtent le fonds sont des développeurs d’énergie renouvelable (photovoltaïque, éolien, biogaz, biomasse...) et des opérateurs d’efficacité énergétique (stockage d’électricité, rénovation thermique des bâtiments, éclairage basse consommation...). Les besoins de financement sont considérables compte tenu des investissements massifs prévus dans les prochaines années, à la fois en matière de production d’énergie renouvelable et de solutions d’efficacité énergétique.

Le fonds accompagne ces besoins avec une offre originale : l’octroi aux développeurs de crédits court terme, dans l’attente de la mise en place de financements long terme pour leurs projets. L’intérêt principal pour les emprunteurs est de libérer immédiatement des capitaux propres, sans attendre le refinancement long terme de leurs projets. Ils peuvent ainsi développer davantage de projets, en redéployant leurs fonds propres vers de nouvelles opportunités.

«  Eiffel Investment Group a pour axe stratégique le développement d’outils de financement à forte valeur ajoutée économique et sociale. Le financement de la transition énergétique figure parmi nos priorités », rappelle Fabrice Dumonteil, Président d’Eiffel Investment Group.«  Le fonds Eiffel Energy Transition, co-conçu avec les acteurs de la filière, est emblématique de notre volonté de diriger intelligemment les ressources de financeurs longs vers les besoins prioritaires de l’économie réelle et le financement de l’économie verte. »

« C’est un financement innovant qui répond à un objectif clef de l’Accord de Paris tout en développant un secteur en pleine mutation » a souligné Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI. « L’action en faveur du climat est une priorité de la Banque de l’Union européenne. Avec 35% d’action climatique en 2016, la BEI a déjà dépassé en France l’objectif européen de 25% à l’horizon 2020. Notre objectif est de faciliter l’accès au financement des porteurs de projet et ainsi les accompagner dans leurs projets de développement pour une transition écologique sûre et compétitive. »

La participation de la BEI dans ce fonds (40 M€) bénéficie également du soutien du Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI) élément central du Plan d’investissement pour l’Europe, appelé plus communément Plan Juncker avec à la clef pour le groupe ArcelorMittal l’octroi de conditions financières adaptées au secteur et à la nature de l’investissement. Avec ce nouveau financement, le plan Juncker continue sa montée en puissance en France avec à ce jour 60 opérations approuvées, qui devraient générer 22 milliards d’investissements supplémentaires.

Laurent Ménard, directeur de la stratégie de l’investissement et du financement Européen au Commissariat Général pour l’Investissement (CGI), et Ivan Faucheux, directeur de programme énergie, économie circulaire au Commissariat Général pour l’Investissement (CGI) indiquent que « le Commissariat Général pour l’Investissement (CGI) se félicite du lancement de ce fonds innovant et de la participation de la BEI dans le cadre du plan Juncker, au service du développement des projets de la transition énergétique ».

Les crédits accordés par le fonds ont typiquement une durée de 6 à 36 mois. Ils sont senior et garantis par les actifs qu’ils financent, avec une loan to value (LTV = ratio entre le crédit et les actifs financés) raisonnable, et en général sans recours sur le développeur. Chaque crédit est destiné à être remboursé lors de l’obtention par le porteur de projet d’un financement de long terme. Les taux pratiqués, plus élevés que les taux de financement long terme des projets en opération, rémunèrent la prise de risque au moment de la construction, ainsi que la flexibilité, la rapidité, et la souplesse de la solution proposée.

Pierre-Antoine Machelon, gérant du fonds, indique que : « Le fonds comble un manque, dans un secteur où les financements sont pourtant par ailleurs abondants. Il se singularise par une approche unique : nous intervenons en amont des prêteurs traditionnels, avec une sécurité au niveau du projet, en général sans recours sur le développeur, et nous laissons une flexibilité d’utilisation qui permet d’optimiser la levée de financement long terme. Ceci au moment où le développeur a précisément besoin de capitaux pour mener à bien son projet et en démontrer la valeur. Avec cette solution nouvelle, nous contribuons à accélérer la transition vers une économie décarbonée. De nombreux développeurs ont déjà entamé une discussion avec nous pour mettre en place ce financement, témoignant du fort intérêt des acteurs du secteur pour cette solution ».

Daniel Bour, président de Générale du Solaire et président du syndicat professionnel Enerplan indique que : « Le secteur fait face à des ruptures technologiques et réglementaires, et, dans le même temps, doit investir massivement pour assurer la transition énergétique de notre pays et de notre continent. Le besoin est donc très fort d’un outil flexible comme celui qu’offre Eiffel Energy Transition, en complément du financement long terme bancaire. Mon expérience avec Eiffel en 2016 me convainc qu’il s’agit d’un outil utile et opérationnel pour nous, développeurs d’énergie solaire en France. »

Nicolas Mayaud, Directeur Général de la société Helexia ajoute : « la production locale d’énergies renouvelables et l’efficacité énergétique sont de plus en plus intégrées, notamment avec les solutions d’autoconsommation. Nous avons constaté que les financements d’Eiffel Energy Transition sont particulièrement adaptés à ce nouveau business model. »

Eric Scotto, president d’Akuo Energy estime que : « Le secteur est très capitalistique. Le développeur a besoin de mener rapidement ses projets pour couvrir ses coûts. Le fonds d’Eiffel, qui devrait financer un de nos projets dans les prochaines semaines, arrive au bon moment : grâce à Eiffel, nous allons pouvoir investir massivement dans ce projet d’usine de biomasse en Croatie en phase finale de développement, en amont de la signature des financements long terme bancaires et institutionnels. »

Eiffel Energy Transition est l’un des premiers fonds à avoir reçu le label français Transition Energétique et Ecologique pour le Climat (TEEC), attribué par Novethic.

Les investisseurs initiaux d’Eiffel Energy Transition ont souscrit pour un montant total de proche de 100M€. D’autres investisseurs institutionnels publics et privés finalisent leurs due-diligences pour rejoindre prochainement le fonds. L’engagement cible est de 200M€.

Kramer Levin Naftalis & Frankel a agi comme conseil pour la constitution du Fonds (Hubert de Vauplane, Valentine Baudouin).

http://www.bei.org/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: