En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

3DCeram et le SPCTS (UMR CNRS/Université Limoges) renouvellent leur partenariat

Publication: 8 mars

Partagez sur
 
3Dceram et le SPCTS (UMR CNRS/Université de Limoges) signent un nouvel accord de collaboration d’une durée de 3 ans pour relever les défis de l’additive manufacturing de demain et anticiper l’avenir de l’impression 3D céramique...
 

Cet accord vient prolonger une collaboration technologique et scientifique initiée en 2010avec le laboratoire Science des Procédés Céramiques et de Traitements de Surface (SPCTS).

Cet accord de coopération réaffirme les liens forts entre 3DCeram et le SPCTS, initiés et poursuivis par Thierry Chartier, Directeur de Recherche CNRS. Ces projets collaboratifs se concrétisent avec le développement de matériaux et de procédés innovants et avec la dépose de brevets en commun. A noter que le SPCTS et 3DCeram sont tous les deux membres du projet Européens H2020 « Amitié » piloté par le SPCTS (Fabrice Rossignol).

La dynamique va permettre de poursuivre les travaux autour des procédés 3D Céramique en vue de pérenniser et mutualiser les savoir-faire uniques du SPCTS, et d’industrialiser les procédés d’impression et de fabrication additive basés sur la stéréolithographie laser, au service d’un marché en pleine expansion.

Les travaux amont sur la stéréolithographie laser menés par Thierry Chartier, directeur de Recherche CNRS au laboratoire Science des Procédés Céramiques et de Traitements de Surface (SPCTS) à Limoges, ont contribué de manière décisive au développement de la technologie fabrication additive céramique que 3DCeram a transformé en technologie de production (service de production on demand). Ce procédé innovant permet de réaliser très rapidement des pièces de géométries les plus simples aux géométries les plus complexes.

Différentes formulations ont déjà été développées répondant aux principales applications des céramiques (alumine, zircone, hydroxyapatite...). Elles peuvent être complétées par des formulations sur mesure, selon le cahier des charges..

Pour Thierry Chartier, Directeur de recherche au CNRS : « La mutualisation de nos ressources et savoir-faire ave 3DCeram, dans le cadre d’une collaboration historique et soutenue dans le domaine des procédés additifs appliqués aux céramiques, a permis au procédé de stéréolithographie d’atteindre une maîtrise reconnue au niveau international. Parmi les exemples de la maturité industrielle de ce procédé, on peut citer, dans le domaine de la santé, les implants crâniens et les prothèses osseuses sur-mesure ».

Pour Richard Gaignon, co-dirigeant 3Dceram : « Le renouvellement de ce partenariat marque la volonté de 3Dceram de renforcer notre offre autour de solutions complètes et hybrides avec des services on demand et ce pour nos trois secteurs d’activités, industrie, luxe, biomédical. Cette confiance renouvelée du SPCTS nous permet de réaffirmer notre position d’acteur mondial de référence pour la fabrication de machines et pièces en impression 3D céramique ».

http://3dceram.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: