En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

NIELSEN : la consommation de produits de grande consommation s’essouffle

Publication: 6 mars

Partagez sur
 
Les volumes stagnent et les familles nombreuses sont les premières à limiter leurs achats...
 

Cependant, les tendances en matière d’innovation, de produits bio et locaux et le dynamisme des petites marques apportent un vrai levier de valorisation pour les produits de grande consommation.

Coté magasins, le drive et la proximité sont deux circuits en plein développement avec de nombreuses ouvertures de points de vente.

L’année 2016 se termine avec un léger repli (-0.2%) du nombre de produits vendus et une hausse du chiffre d’affaires de +0.9% en petites, moyennes, grandes surfaces et drive.

Le secteur reste résilient face à la crise, il n’y a pas de réelle déconsommation des Français qui ont tout de même dépensé +0.9% de plus qu’en 2015 en grande distribution. Pour autant, l’année 2016 marque le pas d’une consommation ralentie. Les Français ne boudent pas la grande distribution, loin de là, ils se sont même rendus plus souvent en magasin mais sans pour autant acheter plus de produits. Parallèlement, le nombre de points de vente continue de progresser, et l’offre promotionnelle est toujours aussi importante. Laurent Zeller, PDG Nielsen France, commente : « Un point préoccupant est la baisse des rendements, tant au niveau des surfaces commerciales que de l’offre d’assortiment et des promotions. »

La valorisation comme relais de croissance des PGC

En magasin, la guerre des prix et des promotions est toujours d’actualité et les grandes marques sont les plus touchées par la spirale déflationniste. Seul relais de croissance : la valorisation de la consommation qui passe notamment par l’innovation. Le nombre de références en magasin est en progression continue depuis 20 ans, répondant au besoin des consommateurs de consommer mieux. Le plaisir est toujours recherché, mais pas seulement. Consommer mieux, c’est aussi consommer responsable. Ainsi les produits bio ont quasiment doublé leur croissance cette année avec un chiffre d’affaires qui s’envole de +18% : cela représente la moitié des gains des PGC !

Les petits intervenants sont les plus dynamiques

Parmi les fabricants, les MDD continuent de perdre du terrain et les grands groupes affichent une progression deux fois moins rapide en 2016 (+0.8%) que l’année précédente. Les petits intervenants suscitent encore davantage l’adhésion des consommateurs français qui ont dépensé 53 € supplémentaires en 2 ans pour des produits issus de marques locales ou de petits intervenants. Ces petits groupes ont été notamment davantage exposés en promotion, au détriment des grandes marques qui ont parfois fait le choix de désinvestir sur le support prospectus.

Circuits : drive et proximité en progression

L’évolution du paysage de la distribution française se poursuit avec toujours davantage de points de vente drive et de petites surfaces. Le circuit de proximité affiche une belle santé avec une croissance de son chiffre d’affaires de +7.3% qui s’explique avant tout par les ouvertures de nouveaux magasins. L’enjeu est donc de maintenir le rendement au point de vente, menacé ces derniers temps. Plus d’un tiers des magasins de proximité existants ont vu leurs ventes chuter significativement ! Le drive prépare son second souffle, le nombre de points de vente continue également de progresser et le rendement se maintient encore. Mais face à l’arrivée des pure players, les enseignes devront redoubler d’effort pour répondre efficacement aux attentes des clients.

http://www.nielsen.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: