En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Nomination leader mondial radiothérapie Institut Curie

Publication: 2 mars

Partagez sur
 
Le Professeur Philip Poortmans à la tête du département de radiothérapie de l’Institut Curie...
 

L’Institut Curie annonce l’arrivée du Pr Philip Poortmans à la tête du département de radiothérapie en mars 2017.

Philip Poortmans rejoint l’Institut Curie le 1er mars 2017 à la tête du département de radiothérapie, un département constitué de 200 professionnels dont 20 médecins qui réalisent plus de 5 000 traitements de radiothérapie chaque année. Il était jusqu’à maintenant chef du département de radio-oncologie au Centre médical universitaire Radboud à Nijmegen, aux Pays-Bas et professeur à l’Université Radboud.

« Il s’agit d’un recrutement majeur. La radiothérapie à l’Institut Curie a besoin d’une vision complètement neuve. C’est une des priorités de notre projet médical. Nous devons réorganiser la radiothérapie entre nos sites (Paris, Orsay, Saint-Cloud), dans un contexte de changement puisqu’en 2018 la tarification va probablement évoluer. L’arrivée du Pr Poortmans est aussi une réelle opportunité pour le rayonnement de l’Institut Curie à l’international », se réjouit le Pr Thierry Philip, président de l’Institut Curie.

2017 est l’année de la commémoration des 150 ans de la naissance de Marie Curie, à l’origine des travaux qui ont donné naissance à la radiothérapie. A cette occasion, sera créée une chaire de radiothérapie Marie Curie dont le Pr Poortmans sera le titulaire.

« Nous sommes très fiers d’annoncer l’arrivée de Philip Poortmans à l’Institut Curie, berceau de la radiothérapie et centre de référence mondial dans ce domaine. L’Ensemble Hospitalie, comprenant les sites d’Orsay, Paris et Saint Cloud, s’attache à offrir à l’ensemble de ses patients les soins et les techniques les plus innovants permettant proposer les meilleurs prises en charge possibles. Par exemple, notre site d’Orsay est un établissement d’envergure internationale pour la biologie des radiations, la radiothérapie, et la protonthérapie. Nous pourrons nous appuyer sur l’expertise de Philip Poortmans pour mettre en œuvre le projet médical de notre établissement et les programmes médico-scientifiques.  » souligne le Dr Marc Estève, directeur de l’Ensemble Hospitalier.

Leader mondial

En 2005, Philip Poortmans a été élu au Conseil d’administration de la Société européenne de radiothérapie et d’oncologie (ESTRO) pour un mandat de 3 ans. Pendant 3 ans, à partir de 2007, il est représentant de l’oncologie radiothérapique au sein du Comité multidisciplinaire d’oncologie d’ESMO. En 2013, il était élu président de l’ESTRO et le reste jusqu’en 2018, couramment comme past-président.

Depuis 2016, il préside le Comité oncopolitique d’ECCO, dont il est récemment devenu le premier président élu, prévu pour 2018-2019.

Il a obtenu le titre de membre honoraire de la Société Belge pour l’Oncologie Radiologique (BVRO / ABRO) en 2012, de la Société Européenne d’Oncologie Chirurgicale (ESSO) en 2014, de la Société Espagnole pour l’Oncologie Radiothérapique (SEOR) en 2015 et de l’Indian Society for Radiation Oncology (AROI) en 2016.

L’adhésion d’honneur lui sera accordée en 2017 par la Société japonaise de radiothérapie oncologique (JASTRO). Aux Pays-Bas, il a été nommé "Toparts" (Médecin exceptionnel) par les oncologues radiothérapeutes néerlandais en 2011 et 2012.

« Étant un Belge néerlandophone, je vis dans une partie particulière de l’Europe que je considère comme le carrefour entre le Nord et le Sud. Cette position géographiquement privilégiée m’a permis de travailler et d’évoluer en tant que constructeur de ponts à l’intérieur et à l’extérieur de la communauté de radiothérapie oncologique en Europe et à l’étranger. Je vois donc la diversité en Europe et dans le reste du monde comme une excellente occasion d’élargir nos connaissances et notre approche à l’égard de tous nos partenaires en oncologie, y compris les patients », explique Philip Poortmans.

Parcours d’excellence

Après avoir terminé ses études de médecine à l’Université d’Anvers, en 1986, Philip Poortmans été formé comme oncologue-radiothérapeute dans les Hôpitaux de Middelheim et Vincentius à Anvers. Il a rédigé sa thèse (PhD) sur l’assurance de la qualité dans les essais cliniques sur le cancer du sein en 2005 à l’Université de Maastricht.

Au cours des 25 dernières années, une grande partie de son travail a été consacrée à tous les aspects des essais cliniques, y compris l’assurance qualité, en particulier l’optimisation de la gestion du cancer du sein, le lymphome malin, l’urologie et les tumeurs rares. Il s’est consacré à la formation et à l’élaboration de ‘guidelines’, en particulier sur la détermination du volume cible tumoral, favorisé par ses compétences de conférencier et par sa capacité à communiquer en 4 langues (néerlandais, français, anglais et espagnol).

http://curie.fr

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: