En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Le Cetim sur Sima 2017 : Pour une meilleure sécurité dynamique des engins agricoles

Publication: 28 février

Partagez sur
 
Un correcteur d’assiette et un système antipatinage économique : A voir sur le Sima 2017...
 

Le Cetim, institut technologique de mécanique labellisé Carnot, est présent sur le Sima 2017, sur l’espace des Hauts-de-France, stand 5a B 051 et sur l’espace Innovation First by Sima où il présente des résultats issus des projets Corras et Actisurtt : des innovations pour la sécurité dynamique des engins agricoles.

Comment assurer la sécurité des opérateurs tout en obtenant des gains de productivité ? C’est l’objet de deux projets Corras et Actisurtt dans lesquels est intervenu le Cetim en partenariat avec des industriels, des laboratoires de R&D, des organisations professionnelles, des pôles de compétitivité, la Caisse centrale de mutualité sociale agricole et le soutien de l’Agence nationale de la recherche.

Corras a donné naissance à un système de correction d’assiette capable de mesurer et de corriger, en temps réel, l’inclinaison des équipements. Cette centrale d’attitude à bas coût utilise la technologie MEMS (microsystèmes électromécaniques). Combinée à des lois de commande, elle pilote une chaîne d’actionnement hydraulique de correction automatique d’assiette. On évite ainsi les situations de déséquilibre et on assure une stabilité constante de l’engin porteur. La solution, testée avec le constructeur d’engins de travaux publics Mecalac, a donné naissance à une centrale d’attitude mise au point et fabriquée par Meggit Sensorex qui sera commercialisée à partir de juin 2017.

Le projet Actisurtt concerne le développement de dispositifs actifs pour la sécurité des véhicules en environnements tout-terrain capables de s’adapter à la diversité des situations de travail, d’anticiper les risques de perte de contrôle pour permettre des actions correctives, de prendre en compte et d’interagir avec le comportement du conducteur.

Le Cetim a mis au point un capteur d’efforts comportant des jauges de déformation qui s’intercale entre le châssis et les moteurs hydraulique intégrés aux roues des engins automoteurs. Un tel capteur présente l’avantage de réduire considérablement le coût par rapport à des technologies plus classiques notamment issues de l’automobile (antipatinage).. Intégrés sur une machine de test (vendangeuse G7.240 Grégoire SAS), les capteurs ont démontré leur capacité à mesurer les efforts en temps réel. Ils peuvent être facilement généralisés à différents types de machines ou de pneus, moyennant une procédure d’étalonnage.

Le Sima 2017 est également l’occasion de présenter Pima@tec, le premier centre d’expertise et d’innovation en agromachinisme lancé par la Région et le Cetim, avec le soutien d’industriels du secteur (Gima et Agco-Massey Ferguson) : à voir sur l’espace des Hauts-de-France, stand 5a B 051. De portée internationale, le centre sera installé à Beauvais et doté de 5 bancs d’essais spécialement dédiés aux projets de développement et de R&D de l’agromachinisme.

http://www.cetim.fr

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: