En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Walki développe un nouveau papier de paillage biodégradable

Publication: 23 février

Partagez sur
 
Walki a développé une nouvelle solution de paillage du sol complètement biodégradable à base de fibres...
 

Ce type de paillage biologique, qui est utilisé pour le désherbage et l’optimisation des conditions du sol et du rendement de la récolte, est l’un des premiers du genre disponible sur le marché.

Walki, un producteur mondial majeur de laminés techniques et de matériaux d’emballage de protection, a développé la première solution de paillage biologique fabriquée à partir de fibres biodégradables à la place du plastique. Le paillage consiste en une couche de matériau appliquée à la surface d’une zone de sol. Il est conçu pour conserver l’humidité, améliorer la fertilité et la santé du sol ainsi que contrôler la croissance des cultures. En outre, le paillage du sol réduit le besoin de pesticides, de fertilisants et d’irrigation.

Traditionnellement, les matériaux de paillage du sol sont fabriqués à base de plastique et, plus spécifiquement, à partir de film de polyéthylène. Bien qu’efficace, le paillage en plastique n’est pas biodégradable et finit par se transformer en déchets devant être retirés du champ et éliminés ou recyclés à un coût élevé.

Selon les estimations, plus d’un million de tonnes de films plastiques sont utilisées chaque année dans le monde pour le paillage. En plus de devoir être retiré des champs, le paillage laisse souvent des résidus de plastique, qui polluent le sol et réduisent son potentiel de croissance future. Les récoltes provenant d’un sol pollué sont généralement jusqu’à 20 % inférieures à celles issues d’un sol non pollué.

« La solution Agripap de Walki constitue le seul type de paillage biologique sur le marché conçu à base de papier à la place du plastique. Il est entièrement biodégradable, ne contribue pas à la pollution par le plastique et se dissout au contraire facilement dans le sol. Il réduit également le besoin d’utiliser des produits chimiques pour contrôler la croissance des cultures », déclare le vice-président Produits techniques, Ventes et Marketing de Walki, Arno Wolff.

Walki®Agripap est fabriqué à partir de papier kraft revêtu d’une couche biodégradable, qui ralentit la dégradation du papier. Sans ce revêtement, le papier se dégraderait dans le sol en quelques semaines.

La nouvelle solution de paillage biologique de Walki a fait l’objet d’essais intensifs sur le terrain en Finlande. Ces tests, réalisés en 2016 par l’institut de recherche indépendant Luke Piikkiö, ont comparé les performances de différents paillages biodégradables pour la culture de laitue iceberg et la plantation d’oignons.. Ils ont démontré que la solution Agripap de Walki était facile à appliquer sur les champs et garantissait un excellent désherbage. De même, les résultats en termes de rendement et de durabilité était bons.

« Après avoir constaté l’impact environnemental que le film plastique pouvait avoir sur le sol, Walki a compris qu’il était nécessaire de développer une solution de paillage plus durable. Walki®Agripap est l’alternative idéale pour les agriculteurs soucieux de notre environnement », explique Peter Martin, directeur Service technique et Développement , Conditionnement industriel.

Après la réussite des tests et l’approbation d’Agripap en Finlande et en Suède, la prochaine étape consistera à effectuer ces tests dans les principaux marchés du paillage en Europe : l’Espagne, la France et l’Italie. Les agriculteurs et fabricants de matériel souhaitant participer au test de la nouvelle solution de paillage biologique de Walki sont invités à prendre contact avec Arno Wolff.

http://www.walki.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: