En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Retour à la croissance : +13% pour les cabinets de recrutement

Publication: 23 février

Partagez sur
 
À quelques heures des résultats de l’APEC, Le SYNTEC Conseil en Recrutement affiche des résultats optimistes...
 

Après trois ans de stagnation et un début de reprise fin 2015, qui augurait déjà de belles perspectives, l’année 2016 confirme la reprise du marché du recrutement des cadres. Au cours de l’année écoulée, le chiffre d’affaire des cabinets membres de Syntec Conseil en Recrutement a augmenté de 12,7%, dépassant ainsi les prévisions optimistes de 10% du début d’année 2016.

Hausse marquée de l’activité du recrutement

Wilhelm Laligant, Président de Syntec Conseil en Recrutement, a dévoilé les résultats de son enquête annuelle « Bilan et Perspectives ». Il en ressort une hausse continue de l’activité de ses adhérents en 2016, avec cependant un léger tassement en décembre.

Nous constatons que cette croissance est plus marquée chez les major (+14,4%), les grands (+13,6%) et les petits cabinets (+ 11%) alors que les cabinets moyens et en région ont, suivant leurs spécialités, des évolutions plus disparates.

Même vent d’optimisme du côté de l’ECSSA (Confédération Européenne des conseils en recrutement), qui vient de rendre son rapport concernant l’état du marché du recrutement sur les 7 pays concernés : France, Belgique, Italie, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni et Luxembourg..

« Associé à une reprise encore fraîche en Espagne et en Italie, la croissance se poursuit en Belgique, en Allemagne, au Luxembourg et en France. Seule l’Angleterre a connu au mois d’août une crise du recrutement, liée notamment aux incertitudes dues au Brexit. » commente Etienne Deroure, Président de l’ECSSA

Des cabinets et des entreprises plus réactifs

L’exigence sur les cabinets de recrutement continue de s’accentuer. Ces derniers réagissent avec un délai moyen de présentation d’une short-list de candidats de 5,3 semaines contre 5,8 semaines en 2015 et 6,5 semaines en 2014, soit un gain de plus d’une semaine en deux ans.

Cette réactivité accrue des cabinets se retrouve aussi côté entreprises, la durée moyenne d’une mission passant ainsi de 11,7 semaines en 2015 à 10,9 semaines en 2016.

« La valeur ajoutée du rôle de conseil auprès des entreprises et des candidats a augmenté sur la même période et fait partie intégrante de la réactivité des cabinets pour mener à bien les missions qui leur sont confiées » comme le souligne Maryvonne Labeille, Vice-Présidente de SYNTEC Conseil en Recrutement.

Toujours selon la même enquête et signe supplémentaire d’un marché florissant, plus d’un cabinet sur deux prévoit d’augmenter le nombre de ses collaborateurs en 2017.

« Les acteurs du métier sont optimistes, les voyants sont au vert. Les entreprises recherchent des profils qualifiés, la difficulté va être de faire face parfois à une pénurie de candidats », commente Antoine Morgaut, Vice-Président de SYNTEC Conseil en Recrutement.

Même tendance côté job boards

Même si l’approche directe reste le moyen privilégié (à 70%) des cabinets pour recruter, on observe du côté job boards, que la diffusion d’offres issues de cabinets de recrutement a augmenté de +24% entre 2015 et 2016.

Le nombre de recherches des cabinets sur les CVthèques a également augmenté de +35%, selon les chiffres communiqués par Cadreo–Groupe RégionsJob à l’occasion de la diffusion des résultats de l’enquête Bilan et Perspectives de SYNTEC Conseil en recrutement.

Le top 5 des profils les plus recherchés est :

- Commercial/technico commercial,

- Ingénierie commerciale/d’affaires/Grands comptes,

- Responsable d’Agence/de Secteur,

- Direction/gestion de projets

- Consulting/audit.

http://syntec-recrutement.org/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: