En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Former les entreprises exportatrices marocaines, le defi d’ACTE

Publication: 1er février

Partagez sur
 
Partenariat inédit ACTE International & ASMEX :1ère Formation pour renforcer les compétences des exportateurs marocains...
 

Depuis plusieurs années, le gouvernement marocain engage une politique ambitieuse et déploie de nombreux efforts pour booster les exportations. En témoigne la panoplie d’accords de libre-échange signés, la remise à niveau des infrastructures logistiques, la modernisation de la douane marocaine ou encore la volonté du Royaume de s’adapter aux standards internationaux. Ces réformes et investissements en faveur du commerce extérieur ouvrent de nouvelles opportunités en matière d’exportation et nécessitent la montée en compétences internes des entreprises souhaitant s’ouvrir à l’international.

Dans ce contexte, l’ASMEX et la filiale marocaine d’ACTE International, société française en « Global Supply Chain Management », ont mis en place un partenariat inédit pour former les entreprises exportatrices à la maitrise des fondamentaux du commerce international. Plus de quinze entreprises ont souhaité participer et c’est une dizaine de cadres et techniciens qui a débuté l’expérience les 19 et 20 janvier derniers à Casablanca ! Focus sur cette formation visant à impacter la compétitivité des flux du Royaume...

Renforcer les capacités des entreprises marocaines à l’international

Depuis plus d’un an, ACTE International accompagne les entreprises marocaines et subsahariennes depuis sa filiale à Casablanca, carrefour économique de l’Afrique, du Maghreb et de l’Europe. Les 19 et 20 janvier derniers, Didier LE GRAS déclarant en douane de plus de 30 ans d’expérience et formateur/expert douane et fiscalité de l’entreprise française a formé à Casablanca des salariés d’entreprises de tous secteurs et de différentes tailles sur la nomenclature douanière. La première étape d’une formation technique et opérationnelle de dix jours répartie sur cinq mois s’adressant aux collaborateurs en charge de la gestion des flux import/export. L’objectif ? Former via sept modules, des gestionnaires export confirmés capables de piloter les flux logistiques de manière optimisée et sécurisée vers le reste du monde et d’anticiper les exigences des grands donneurs d’ordre internationaux. À l’issue de la formation, les futurs gestionnaires export pourront bénéficier d’une assistance en ligne pour garantir une autonomie rapide.

Didier LE GRAS, responsable service Douane et Réglementations, Expert Réglementations Douanières et Fiscales. « L’Organisation Mondiale des Douanes a actualisé en ce début d’année l’ensemble des nomenclatures douanières en fonction de l’évolution technique des produits et des différents besoins et requêtes des 180 pays membres. Cette mise à jour nécessite des opérateurs parfaitement formés, capables d’anticiper et de pratiquer de la veille réglementaire ».

Un programme de formation à fort potentiel

L’ASMEX est le premier prescripteur et partenaire de ce programme inédit conçu à partir de l’expérience mondiale d’ACTE International. L’expert en global supply chain management forme depuis plus de vingt ans des salariés de tous pays et tous secteurs aux pratiques du commerce international. Suite au succès de cette première session, un prochain programme de formation est d’ores et déjà confirmé à partir d’octobre à Casablanca et Tanger.

Développement des compétences internes, un véritable défi pour le Maroc L’effort d’enseignement et de formation devrait donner un nouveau souffle à la stratégie commerciale du Maroc. « La montée en compétences, véritable levier de croissance, accélèrera la fluidification des rouages des chaînes d’approvisionnement et de distribution. Elle propulsera le Maroc à un stade de maturité lui permettant d’atteindre ses objectifs économiques et sociaux d’émergence internationale et africaine », explique Anne LE ROLLAND, PDG Groupe d’ACTE International.

Mathieu FOURCADE, Responsable de la filiale marocaine et des activités Maghreb et Afrique du Groupe, insiste par ailleurs sur l’importance de l’autonomie des collaborateurs en charge de la gestion des flux, « l’offre de formation marocaine existe mais ne répond pas assez aux besoins des entreprises en cours d’installation sur le territoire ou en plein développement international. Les salariés doivent être en mesure de passer à la pratique sans erreur, dès leur prise de poste. À ce titre, le service d’assistance technique post formation d’ACTE International est précieux, tant il rassure les collaborateurs au cours de leurs premiers pas à l’export ! ».

http://www.acte-international.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: