En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Le plus grand télescope au monde développé grâce à SCHOTT

Publication: 30 janvier

Partagez sur
 
SCHOTT a obtenu un contrat pour la production de substrats de miroirs destinés aux miroirs secondaires (M2) et tertiaires (M3) du Télescope géant européen...
 

M2 sera le plus grand miroir convexe jamais produit. Une deuxième cuve de fusion sera mise en service pour répondre à la forte demande en vitrocéramique ZERODUR®.

Le plus grand télescope optique au monde - le Télescope géant européen, E-ELT en abrégé (pour European Extremly Large Telescope) - est en cours de construction au Chili, sur le Cerro Armazones. Ce télescope géant adopte un design à cinq miroirs : un immense miroir principal (M1) et quatre petits miroirs (M2 à M4) utilisés comme réflecteurs. Issu du savoir-faire germanique, le groupe technologique SCHOTT s’est vu aujourd’hui attribué un nouveau contrat pour produire deux substrats de miroirs supplémentaires. Après la fabrication des substrats du miroir segmenté M4, sortis de l’usine SCHOTT de Mayence l’année dernière, une autre commande de vitrocéramique ZERODUR® fait désormais partie du projet E-ELT.

La particularité de la vitrocéramique ZERODUR® en tant que substrat de miroir est son coefficient de dilatation thermique extrêmement faible. Cela signifie que même en cas de grandes fluctuations de température, le matériau ne se dilate pas. Chimiquement, le matériau est très résistant et peut être facilement poli. La couche de miroir avec sa surface extrêmement lisse faite d’aluminium ou d’argent est généralement déposée avec de la vapeur peu de temps avant la mise en service du télescope. Les images sont ainsi extrêmement nettes et permettent d’explorer des mondes jusqu’ici inconnus.

Pour le projet E-ELT de l’Observatoire Européen Austral (ESO), ces caractéristiques sont particulièrement efficaces car le design est ambitieux : le miroir primaire de 39,3 mètres, également appelé « Miroir 1 » ou « M1 », recueille la lumière du ciel nocturne et la reflète sur un miroir plus petit, le M2, de quatre mètres de diamètre. Celui-ci reflète à son tour la lumière vers un réflecteur (M3) placé au centre du M1. La tâche de ce troisième miroir est d’irradier la lumière sur une optique adaptative (M4) placée au-dessus de lui, qui change de surface mille fois par seconde et redresse ainsi la lumière déformée des étoiles.

« Nous sommes très heureux de participer au projet innovant E-ELT. Pour répondre à la forte demande en vitrocéramique ZERODUR® dans les domaines de la lithographie IC / LCD, de l’aéronautique et de la métrologie, nous mettrons prochainement en service une seconde cuve de fusion à l’usine principale de Mayence. De plus, nous avons élargi la capacité de notre traitement CNC pour broyer un matériau de deux ou quatre mètres grâce à des machines de pointe que nous inaugurerons sous peu", a déclaré Andreas Haedrich, Vice-président des ventes pour l’industrie optique de SCHOTT. « Les machines nous permettront d’optimiser encore plus nos capacités de fabrication et de respecter des tolérances strictes pour les applications aux exigences les plus élevées, telles que les substrats de miroirs pour l’E-ELT. Au total, nous avons investi plus de 10 millions d’euros dans la production de ZERODUR® afin d’assurer et d’étendre encore notre excellente position sur le marché pour l’avenir. »

Matériel éprouvé - le Made in Germany

Le moulage et le broyage des substrats de miroirs du E-ELT seront réalisés au siège de SCHOTT à Mayence. La société française Reosc spécialisée dans la transformation de ZERODUR® reprendra le polissage et le revêtement. Le substrat du miroir M2 doit être produit et livré d’ici la fin de 2018, et le M3 d’ici juillet 2019.

D’autres produits issus de la recherche et du développement

Depuis 1903, SCHOTT fournit des substrats de miroirs télescopiques de grande dimension, et depuis 1970, SCHOTT ZERODUR® s’est imposé comme la norme de facto. En conséquence, de nombreux télescopes bien connus fonctionnent de façon fiable depuis des décennies avec des substrats de miroir ZERODUR®, parmi lesquels le Very Large Telescope de l’ESO au Chili avec quatre substrats de miroirs de 8,2 mètres de diamètre chacun.

SCHOTT a déjà exporté l’expertise technologique du ZERODUR® dans d’autres domaines d’application. La formule de la plaque de cuisson vitrocéramique de haute qualité SCHOTT CERAN® est basée sur le matériau initialement étudié et développé pour l’astronomie. Avec plus de 75 millions d’unités vendues au cours des 35 dernières années, SCHOTT ROBAX® est un autre bon exemple. La vitrocéramique transparente utilisée pour les vitres d’inserts de cheminées résiste à une grande chaleur avec un haut niveau de sécurité.

http://microsites.schott.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: