En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Baromètre d’activités de la FICIME

Publication: 23 janvier

Partagez sur
 
Bilan 2016 et perspectives 2017 : de vrais signes de croissance portés par l’investissement...
 

Une année 2016 qui a tenu ses promesses et plus particulièrement dans les activités générées par les investissements des entreprises.

Un ralentissement de la progression dans le secteur lié à la consommation en 2016 mais qui, à l’image de la consommation en France, continue de résister.

Des projections solides pour 2017 dans les secteurs liés aux investissements, plus contrastés dans les activités liées à la consommation.

La FICIME, Fédération des entreprises internationales de la Mécanique et de l’Electronique, dévoile pour la troisième année consécutive les résultats de son baromètre représentatif de l’économie française. Ce baromètre 2016-2017 est tiré des chiffres et anticipations des 417 entreprises, importateurs-distributeurs, membres de ses 13 syndicats et union. Ils représentent un chiffre d’affaires annuel de plus de 40 milliards d’euros, 100.000 emplois directs et 400.000 emplois indirects et induits. Ils émanent de nombreux secteurs importants pour l’économie française :

- matériels de BTP et de manutention

- machines d’emballage et de process

- moteurs thermiques

- systèmes et solutions d’impression et d’information professionnels

- systèmes et solutions d’impression et d’information pour particuliers

- outillages électroportatifs et espaces verts professionnels

- outillages électroportatifs et espaces verts pour le grand public

- reconditionnement

- électronique professionnelle

- électronique grand public

- grossistes informatiques.

Ces secteurs sont liés

- D’une part, aux investissements des entreprises françaises acheteuses des matériels vendus par les adhérents des syndicats de la FICIME

- D’autre part, à la consommation des ménages qui acquiert dans le commerce les matériels pour particuliers importés via les adhérents des syndicats de la FICIME.

Bilan 2016 : une réelle reprise tirée par l’activité des entreprises et leurs investissements

Activitées liées à l’investissement : + 8,1%

Après un recul de l’activité de 7,1% en 2015, 2016 a tenu toutes ses promesses et au-delà des prévisions en raison de l’effet positif de la mesure de suramortissement. Cela est particulièrement vrai dans :

- Le matériel de BTP et de manutention (+23,1%) en raison de la reprise de construction dans le bâtiment et dans les grands travaux publics

- Les moteurs thermiques (+12,4%)

- Les activités de reconditionnement (+9,5%)

- Les outillages électroportatifs et espaces verts professionnels (+6,4%)

- Les machines d’emballage et de process (+5,9%)

- L’électronique professionnelle (+0,4%).

Seul recul dans les systèmes et solutions d’information et d’impression professionnels (- 2,5%).

Activitées liées à la consommation :+ 3,7%

L’activité a été porteuse en 2016 :

- L’électronique Grand Public (+6%) : A noter un très bon premier semestre porté notamment par les achats de téléviseurs nouvelle génération et certains événements sportifs

- L’outillage électroportatif et espaces verts Grand Public (+3,4%)

- Les grossistes informatiques (+0,2%), dont le ralentissement de leur activité se confirme cette année.

Des prévisions optimistes pour le 1er semestre 2017 dans les secteurs liés à l’investissement

Les adhérents de la FICIME sont optimistes pour ce début 2017 et dans une grande majorité de secteurs, particulièrement dans ceux qui dépendent des investissements de leurs clients.

Activités liées à l’investissement : + 5,7%

La palme revient aux machines d’emballage et de process : les entreprises anticipent une hausse d’activité de 10,5% au premier semestre 2017. Le secteur du matériel de BTP et de manutention prévoit une croissance de plus de 9%.

Le secteur des moteurs thermiques envisage une belle poursuite de leurs ventes avec +8% prévus sur les six premiers mois de l’année. Les entreprises d’outillages électroportatifs professionnels et pour espaces verts sont presque aussi optimistes et tablent sur une hausse d’activité de 7% sur la période.

Le secteur des systèmes et solutions d’information et d’impression.

professionnels est plus modeste mais prévoit toujours une croissance : +2%. Le secteur du reconditionnement poursuit sa progression avec +7% attendu.

Même l’électronique professionnelle prévoit de retrouver des couleurs avec une légère progression de 2,5% espérée, grâce aux effets retards et positifs de la reprise des grands travaux, de la construction et de la réhabilitation qui bat son plein.

Activités liées à la consommation : - 3,7%

La tendance est nettement moins porteuse et assez contrastée.

- Les entreprises du secteur d’outillages portatifs et espaces verts Grand Public restent résolument optimistes puisqu’elles anticipent une progression sur le 1er semestre de 7 %.

- A l’inverse, les secteurs de l’électronique Grand Public et des systèmes et solutions d’impression pour les particuliers prévoient une rechute de 6,5% tirée vers le bas par un plongeon de 30% sur les ventes de téléviseurs après le boom du premier semestre 2016.

- Le secteur des grossistes informatiques craint une poursuite de la stagnation amorcée en 2016 avec même une érosion inédite de 0,5% sur les six premiers mois de l’année.

« Notre activité, liée en grande partie à l’importation et à la commercialisation en B to B de produits importés, est révélatrice de la reprise de l’économie française intervenue en 2016, particulièrment portée par les investissements des entreprises dont ont profité la plupart des adhérents de nos syndicats », déclare Laurence Fauque, Déléguée générale de la FICIME.

« Dans le contexte politico-économique 2017, la France aura plus que jamais besoin d’importations de matériels, de machines, de pièces, à la fois pour soutenir sa consommation mais aussi pour développer sa production. Ces importations contribueront à accroître la richesse nationale et le rayonnement de la France à l’international », ajoute Alain Rosaz, Président de la FICIME. « Voilà pourquoi nous attendons des futurs dirigeants de notre pays une meilleure prise en compte de cette activité essentielle qu’est l’import-export, y compris dans sa dimension importation qui, elle aussi, crée de l’emploi sur notre territoire ».

http://www.ficime.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: