En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Prêt participatif : Bolden passe aux minibons

Publication: 11 janvier

Partagez sur
 
Bolden obtient le statut de Conseiller en Investissements Participatifs (CIP) et propose désormais des minibons, un nouvel outil afin de faciliter le financement des entreprises...
 

Bolden, acteur majeur du crowdlending, annonce l’obtention du statut de Conseiller en Investissements Participatifs (CIP). Depuis le mois d’octobre 2016, les plateformes de crowdlending ayant le statut de CIP peuvent proposer des minibons, un nouvel outil de financement participatif.

Après examen approfondi de son dossier, l’Autorité des Marchés Financier (AMF), qui régule la profession, a accordé ce nouvel agrément à Bolden. Afin d’opérer auprès des investisseurs qualifiés et des personnes morales, le degré d’exigence du régulateur a été accru. En effet, l’analyse de la demande d’agrément implique de détailler le fonctionnement de la plateforme, de présenter le site dans son intégralité, ainsi que les règles de gestion du crédit, la qualification des membres de l’équipe, le processus de recouvrement, un business plan sur 3 ans et, entre autres, un plan de continuité de l’activité.

Le minibon, un nouvel outil pour accompagner le développement du crowdlending

Bolden peut donc désormais proposer des minibons aux financeurs, permettant ainsi aux investisseurs qualifiés et aux personnes morales désireuses de soutenir l’économie réelle de prêter à des PME sélectionnées par la plateforme. Les minibons s’inscrivent dans le prolongement des bons de caisse utilisés jusqu’à présent.

Les particuliers peuvent aussi en bénéficier en prêtant des montants supérieurs à 2 000 € par projet, limite actuelle fixée pour les prêts réalisés dans le cadre du statut d’Intermédiaire en Financement Participatif (IFP). Il faut noter que l’augmentation des plafonds doit s’accompagner d’une diversification du portefeuille.

« Nous sommes ravis de cette décision de l’AMF, avec qui nous avons travaillé de concert, et qui nous permet aujourd’hui de proposer une offre plus complète et mieux encadrée sur Bolden.fr. Cette évolution permet de formaliser les valeurs qui nous sont chères : transparence et conseil. L’impact sera faible sur notre fonctionnement opérationnel, mais cela va nous permettre à moyen terme de proposer de nouveaux produits financiers sur la plateforme Bolden.fr. » précise Tristan Grué, PDG et fondateur de Bolden.

Concrètement, l’obtention du statut CIP impose de respecter les règles générales de l’AMF, en particulier sur la communication aux investisseurs en mettant en avant les risques liés à ce type de financement et en fournissant du conseil sur la constitution et la diversification du portefeuille des clients. Par ailleurs les financeurs désireux de passer la limite des 2 000 € par projets devront remplir un questionnaire dédié avant de pouvoir le faire.

http://bolden.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: