En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Sécurité ferroviaire : Le Cetim et Vapé Rail lancent un capteur breveté

Publication: Novembre 2016

Partagez sur
 
Le Cetim, institut technologique de mécanique labellisé Carnot, et Vapé Rail, annoncent un capteur breveté pour la surveillance des assemblages boulonnés...
 

La maintenance digitale est en effet en plein essor : plus besoin de remplacer un matériel obsolète en fonction de sa date de pose : le numérique permet à présent de le faire en fonction du statut réel du composant. Cette approche permet à la fois une gestion des actifs au plus juste tout en augmentant la fiabilité et la sécurité.

Ce nouveau capteur cible en premier lieu les assemblages boulonnés du réseau ferré français, même si d’autres marchés peuvent être concernés. Le réseau ferré national (RFN), dont le propriétaire est SNCF Réseau, totalise, fin 2014, 29299 km de lignes exploitées c’est-à-dire ouvertes aux circulations commerciales. Ce réseau est caractérisé par des lignes à grande vitesse très développées qui totalisent 2048 km. Ces lignes, dédiées au trafic voyageurs correspondent aux principaux flux de déplacement du territoire…

Fort de ce constat et de sa longue expérience dans le domaine, Vapé Rail imagine des capteurs pour surveiller les boulons attachant les éclisses reliant les rails. Un moyen de s’assurer rapidement et avec certitude de l’état des assemblages. L’idée se transforme en innovation conjointement avec le Cetim : les capteurs sont à présent brevetés.

Le capteur permet de mesurer le serrage des boulons sur des éclisses, ces pièces métalliques, systèmes d’attache de l’infrastructure ferroviaire, qui servent à raccorder deux rails. Cette innovation répond à un double enjeu selon Stéphane BRUNET, Président de Vapé Rail, « D’une part, réduire le coût d’entretien des voies dans le contexte de réduction des dépenses publiques et d’autre part, apporter une compétence au plus près de la voie ».

Le principe de l’invention de Vapé Rail est simple : une éclisse compte 4 à 6 boulons. Sur les deux centraux, on remplace la rondelle par un capteur équipé d’un processeur alimenté par une pile. Une fois par jour, le capteur envoie, via Internet, la valeur de serrage. « Aujourd’hui, le serrage est vérifié manuellement rappelle »Stéphane BRUNET.« Avec ce système, on passe du curatif au prédictif. »

En cours d’homologation, le capteur répond à un cahier des charges particulièrement exigeant, tant les conditions d’exploitation sont sévères. Le réseau ferré français représente un potentiel de 100000 appareils par an pendant trois ans, renouvelé tous les trois ans pour changer les piles. Et le protocole de communication LoRa permet au capteur d’émettre en direct. Vapé Rail est la seule société sur le marché à proposer cette innovation qui pourrait intéresser d’autres activités, comme les remontées mécaniques.

http://www.cetim.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: