En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

PIRELLI présente à ABOU DHABI sa gamme de pneumatiques 2017

Publication: Novembre 2016

Partagez sur
 
Une nouvelle bande de roulement pour les gommes intermédiaires et maxi-pluie...
 

Des résultats positifs observés lors du programme d’essais 2017 qui se conclura le mardi après le grand prix d’abou dhabi. Les chronos promettent en moyenne de progresser de trois secondes, voire plus.

La gamme complète de pneumatiques 2017, plus larges, est présentée dans le paddock de Yas Marina, dans le cadre du Grand Prix d’Abou Dhabi. Le manufacturier italien y dévoile également la nouvelle bande de roulement qui caractérise désormais les enveloppes Cinturato intermédiaires et maxi-pluie.

Nouvelles dimensions

Le pneumatique avant s’est élargi de 60 mm, passant de 245 à 305mm. L’arrière a pour sa part progressé de 80 mm, de 325 à 405 mm. La gomme 2017 est ainsi plus large d’environ 25% par rapport l’actuelle. Cette tendance s’applique aux produits intermédiaires, maxi-pluie et slicks.

Rappel des nouvelles dimensions :

- 305/670-13 à l’avant

- 405/670-13 à l’arrière

Les pneumatiques Cinturato intermédiaires présentent un diamètre de 675 mm, qui s’élève à 680mm pour les maxi-pluie.

La taille de la jante demeure en revanche de 13 pouces pour toutes les enveloppes.

TESTS. Grâce aux changements effectués par la FIA dans son règlement sportif, le développement des pneumatiques 2017 a pu être réalisé au cours de 10 séances d’essais, soit 24 journées de roulage cumulées. Le programme de tests, effectué avec des monoplaces hybrides, a débuté début août, et s’est conclu la semaine dernière à Yas Marina avec Ferrari. Le mardi après le Grand Prix d’Abou Dhabi (29 novembre), enfin, les monoplaces hybrides de Ferrari, Mercedes et Red Bull prendront pour la première fois la piste ensemble.

Voitures hybrides

Les trois teams ont présenté une monoplace 2015 modifiée, conforme aux directives techniques imposées par la FIA, afin de simuler les orientations entreprises pour 2017, comme l’augmentation des appuis ainsi que l’élargissement des voies et des pneumatiques. Chaque voiture a roulé durant sept journées (comme détaillé dans le calendrier des tests) et le travail fut équitablement réparti entre les différents mélanges, ainsi que sur les enveloppes intermédiaires et pluie.

Cinq circuits ont accueilli le programme de développement :

En dépit des difficultés rencontrées par les teams pour modifier leur monoplace et simuler les performances attendues l’an prochain, Pirelli se montre très satisfait des résultats recueillis jusqu’à présent.

Bien qu’elles produisent plus d’appuis que les modèles actuels, les monoplaces hybrides ne sont pas au niveau réel de performance des voitures 2017, et cela influence le comportement des différents mélanges. La plupart d’entre eux, conçus selon une nouvelle philosophie et avec de nouveaux matériaux, ont néanmoins d’ores et déjà atteint l’objectif qui leur était fixé, à savoir une dégradation moindre et une meilleure résistance à la surchauffe qui ont pour conséquence de maintenir sur la durée les effets du grip. Ces résultats seront maintenant validés au début de l’année prochaine, dans des conditions représentatives. L’une des complications est en effet venu du fait que, durant certains tests européens, la pluie et la fraîcheur ont été au rendez-vous, limitant par conséquent la pertinence de certaines données.

Le développement se poursuivra tout au long de la saison 2017, afin d’offrir les améliorations demandées, en se basant sur les les datas recueillies durant les courses. L’objectif étant de présenter une gomme encore plus évoluée en 2018.

Tout ces discussions ont été réalisées en compagnie des teams, qui ont donné leur accord, et avec lesquels Pirelli travaille d’ores et déjà à l’élaboration le futur programme d’essais.

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport : « Je tiens tout d’abord à remercier les écuries qui nous ont permis de développer cette gamme de pneumatiques 2017, plus larges, grâce à l’utilisation de leurs monoplaces hybrides. Nous avons réalisé d’énormes progrès depuis les premiers tours de roue, début août, et nous sommes très satisfaits des résultats enregistrés sur la majorité des spécifications. Nous savons cependant que ce n’est que le début. Les progrès qui seront effectués sur l’aérodynamisme doivent permettre d’abaisser de cinq secondes les chronos de 2015, et de trois secondes ceux de cette année. Les voitures qui prendront la piste en février prochain profiteront en effet d’une augmentation de 20% des appuis, soit bien plus que ce que permettaient les monoplaces hybrides. Ces améliorations se poursuivront ensuite au fil de la saison, mais nous lorgnons d’ores et déjà sur 2018, lorsque les autos seront encore plus rapides. »

http://www.pirelli.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: