En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Des caméras efficaces pour les applications Track&Trace

Publication: Novembre 2016

Partagez sur
 
Inscrire à haute cadence un numéro unique sur une boîte de médicament et vérifier que le code a été correctement reporté réclament des solutions de vision performantes...
 

L’éditeur de logiciel de gestion de données uniques Adents atteste que les caméras de la gamme CV-X de Keyence sont à la hauteur d’un tel défi.

La contrefaçon ne touche pas seulement les marchés de la cosmétique, du prêt-à-porter et de la maroquinerie de luxe. Les médicaments, produits autrement plus sensibles, sont également concernés par ce fléau. Si bien que les organismes gouvernementaux ont décidé la mise en place de législation pour combattre ce phénomène et protéger le consommateur. Certains pays élaborent des stratégies particulières. Mais d’une manière générale toutes sont basées sur le principe des identifiants ou de codes de produits uniques pour l’emballage individuel afin de permettre l’authentification du produit. En Europe et aux États-Unis, l’identification d’un produit par son numéro unique devra être opérationnelle en 2018. L’objectif est de connaître le parcours du produit depuis sa fabrication jusqu’à sa vente en pharmacie.

L’enjeu est donc de mettre en place des systèmes Track&Trace de génération de codes uniques, des moyens de les vérifier et des bases de données sécurisées interconnectés accessibles par différentes entités (fabrication, logistique, organismes sanitaires, répartiteurs, pharmaciens, etc.). Le processus met en œuvre une solution logicielle capable de créer et gérer des codes uniques. Ceux-ci sont transmis aux équipements chargés de leur impression. Une fois imprimés ces codes sont lus pour vérifier qu’ils sont lisibles et s’ils sont conformes à ceux qui ont été fournis. Les outils logiciels disponibles gèrent également les codes non utilisés suite à un problème de fabrication ou un défaut d’impression.

Adents, éditeur depuis 2007 de solutions logicielles pour l’identification de produits et la traçabilité unitaires, s’est fait une place sur ce marché où il connaît une forte expansion. 175 lignes de production exploitent sa plate-forme logicielle. La société française a également développé une solution répondant aux spécificités du marché pharmaceutique : paramétrable et ouverte aux échanges avec différents équipements et logiciels assurant le pilotage de la production (MES, supervision, ERP), elle est capable de gérer les numéros de série uniques, de traiter des données multiples, et de fournir toutes les combinaisons parents/enfants c’est-à-dire lier toute palette ou carton avec son contenu. « ?Nous sommes des spécialistes de la gestion et de la sécurisation des échanges de données. Notre solution comprend toutes les fonctionnalités nécessaires aux applications de sérialisation. Elle se paramètre en fonction des pays, des standards et des caméras utilisées ? », rapporte Jean-Luc Lasne, chargé du développement d’Adents au travers de partenariats.

Générer et gérer des codes uniques, les historiser et les tracer de manière fiable sont donc les missions essentielles de ce logiciel. Mais juste après l’impression, des caméras s’assurent que le code imprimé est lisible et valide. Les lignes de fabrication pharmaceutiques opérant jusqu’à 350 coups par minutes, les caméras doivent être à même de réaliser et traiter jusqu’à 5 images par seconde. « ?Les performances des caméras sont primordiales. Keyence fait partie des constructeurs qui proposent des caméras qui répondent aux exigences de ces applications de sérialisation ? », indique Jean-Luc Lasne.

Les systèmes de vision de la gamme CV-X de Keyence sont en effet capables d’opérer à très hautes cadences. Elles offrent aussi un dispositif d’éclairage à LED rouge ajustable par segments qui contribue à l’efficacité de la solution. De plus, les caméras sont simples à utiliser. Lors d’un changement de format, les nouveaux paramètres sont chargés sans nécessiter de réglage ou d’opération manuelle. L’opérateur n’a pas à intervenir.

Une grande variété de caméras matricielles couleur et monochromes, offrant une résolution maximale de 21 mégapixels, est en effet disponible pour une adaptation à toute vitesse de ligne de production et contrainte d’intégration. De plus, Keyence dispose d’une gamme de caméras haute résolution et d’une grande profondeur de champ qui leur permet de contrôler en une seule prise de vue le code inscrit sur tous les étuis conditionnés dans un carton pendant la phase d’agrégation.

http://www.keyence.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: