En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Pirelli 2016 : Présentation du Grand Prix du Brésil

Publication: Novembre 2016

Partagez sur
 
La pénultième manche de la saison 2016 du Championnat du Monde de Formule 1 se déroule ce week-end sur le très sélectif, rapide et coloré circuit d’Interlagos...
 

Si le revêtement a été récemment refait, il continue à représenter un véritable challenge pour les pneumatiques en raison de l’enchaînement de courbes qui produisent une forte dose d’énergie, ainsi que les températures potentiellement élevées souvent rencontrées au Brésil. C’est pourquoi l’enveloppe P Zero Orange dure a été nominée pour la dernière fois de l’année, aux côtés des mediums et des tendres, soit une sélection qui n’a plus été observée en piste depuis le Japon.

Le circuit du point de vue des pneumatiques :

- Interlagos est le deuxième circuit le plus court de la saison, mais c’est probablement le plus intense car les monoplaces sont en permanence en courbes tout en devant composer avec le trafic, ce qui augmente les contraintes appliquées à la gomme.

- Le re-surfaçage de la piste opéré il y a deux ans a augmenté le grip disponible tout en gommant les aspérités.

- Diverses conditions météo sont possibles, de la chaleur extrême au déluge.

- Il s’agit de l’un des rares tracés antihoraire du calendrier, qui met tout particulièrement à mal la roue arrière-droite.

- Les contraintes sur les pneumatiques sont accrues par la combinaison des forces latérales et longitudinales.

Les trois mélanges nominés :

- Orange dur : utilisé pour la 5e fois, seulement, en 2016, et obligatoire en course.

- Blanc medium : également obligatoire, il jouera sans doute un rôle stratégique clé.

- Jaune tendre : en dépit des contraintes, il avait déjà été nominé par le passé.

Il y a un an :

- Nico Rosberg s’impose à l’issue des 71 tours de course au prix d’une stratégie de trois arrêts aux stands. Il s’élance en tendres et s’arrête ensuite aux 13e, 33e et 48e tours pour chausser les medium. Le Top-3 à l’arrivée use de ces trois pit-stops.

- Meilleure stratégie alternative : Kimi Räikkönen se hisse en quatrième position en ne respectant que deux arrêts. Il débute le Grand Prix en tendres avant de basculer sur les medium aux 12e et 46e tours.

PAUL HEMBERY, DIRECTEUR DE PIRELLI MOTORSPORT : « Pour la première fois depuis 2013, nous allons voir évoluer en piste le pneumatique le plus durs de notre gamme. Il doit s’agir d’un mélange parfaitement adapté aux contraintes de la piste. En 2015, la course avait été marquée par une tendance à trois arrêts, mais avec cette année l’augmentation des performances et des appuis, nous avons estimé que nominer les pneumatiques les plus durs – qui, toutefois, n’ont pas été beaucoup sélectionnés cette année – constituait la meilleure option pour diversifier les stratégies. Et c’est pourquoi nous avons aussi opté pour les tendres, ceci afin de faire l’équilibre entre durabilité et performance optimale, et ainsi pimenter les tactiques de course. La météo, également, sera un paramètre à ne surtout pas négliger ! »

Quoi de neuf ?

- Interlagos ayant récemment profité d’une cure de jouvence, rien de nouveau à signaler au niveau de l’infrastructure.

- Les essais des pneumatiques « pluie » 2017, plus larges, se sont poursuivis la semaine dernière avec Red Bull à Abou Dhabi.

- Un nouveau contrat exclusif pour Pirelli, qui fournira à partir de 2017 les pneumatiques de la série Trans Am, aux USA.

Ces détails qui auraient pu vous échapper récemment :

- Le titre peut se jouer ce week-end, mais uniquement au profit de Nico Rosberg.

- Les deux pilotes Mercedes ont effectué une sélection de pneumatiques identique.

Pneumatiques nominés jusqu’à présent :

http://www.pirelli.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: