En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Education Nationale : Le modèle « La Mache » est-il reproductible ?

Par Olivier PONS, Directeur Général de l’Ecole LA MACHE

Publication: 20 octobre

Partagez sur
 
Située dans le 8ème arrondissement de Lyon, l’Ecole La Mache forme 1 200 élèves et étudiants dans les métiers de l’industrie, du bâtiment et des technologies nouvelles...
 

Suite à la visite de Monsieur François Fillion le 6 octobre dernier, le « Modèle » La Mache a suscité vivement l’intérêt... Eclaircissements...

Qu’est- ce que le modèle La Mache ?

Depuis 100 ans, l’Ecole La Mache forme des jeunes dès l’âge de 15 ans, par une pédagogie de mise en situation réelle : toucher la matière, produire, concevoir pour l’Industrie et le Bâtiment. Ce modèle est possible grâce à la combinaison de trois éléments : un enseignement dispensé par des professeurs qui viennent en majorité de l’Entreprise, capables de donner l’exemple -l’attention portée au recrutement des professeurs pour entretenir ce « feu sacré » est déterminante- ; un outil pédagogique moderne, un lycée de production, intégrant des machines, des Bureaux des méthodes, un contrôle qualité... etc, à l’instar d’une Entreprise industrielle ; c’est également une organisation pédagogique, puisque plus d’un tiers du temps est consacré à l’apprentissage en atelier.

Qu’appelez-vous apprentissage intégré ?

L’Ecole La Mache a été fondée sur ce principe-là par le Père La Mache. Au-delà de former à un métier, l’objectif est de former les jeunes, en les motivant avec des actions réelles et des produits destinés à être vendus. Outre leur formation classique, ils appréhendent la chaine entière de production et par là-même, les exigences du monde réel de l’Entreprise. L’Ecole La Mache a également pour vocation de contribuer à éduquer au « métier de l’homme », notamment par le biais de l’internat et du « vivre ensemble » en groupe ou lors des stages de cohésion. Nous amenons les jeunes à penser à la construction de leur colonne vertébrale. L’objectif est de leur « redonner confiance en eux » et de les valoriser dans leur formation.

Quel sens ce modèle a-t-il pour vous ?

Les élèves qui rejoignent l’Ecole La Mache sont, pour les deux tiers, des élèves découragés par le système classique. L’enjeu est de les remotiver, de les conforter dans ce choix d’un apprentissage très manuel, très concret qui fait la force de l’Ecole. Notre modèle est au service des jeunes, afin qu’ils aiment la matière, la production et l’Entreprise. Grâce à l’Ecole, ils réussissent à trouver leur place, une place dans la société. L’Ecole est ainsi révélatrice de talents.

En quoi ce modèle peut-il bouleverser le modèle de l’éducation Nationale ?

Le fait de faire produire des jeunes dans une Ecole peut parfois heurter le monde de l’éducation. En effet, le cloisonnement Ecole-Entreprise perdure depuis de nombreuses années et ne permet pas toujours une relation de confiance. A l’Ecole La Mache, nous priorisons le savoir-faire, avant même le diplôme. L’idée est de changer de paradigme et de passer d’un lycée professionnel à un lycée de production, de positionner l’Entreprise comme un modèle. La réussite est confirmée : 90 % d’insertion en Entreprises à 6 mois et peu de « décrocheurs ». Et le modèle La Mache dépasse les frontières, puisque nous inaugurerons prochainement un lycée de production au Sénégal à Ziguinchor..

http://www.ecolelamache.org/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: