En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Comment les entreprises pharmaceutiques vont faire avancer la recherche

Par Hans-Josef Jeanrond, Chief Marketing Officer chez Sinequa

Publication: 20 octobre

Partagez sur
 
La question de l’utilisation des données est un sujet récurrent des entreprises pharmaceutiques internationales...
 

Tests cliniques basés sur de multiples données chiffrées, présentation aux autorités de règlementations de nouveaux médicaments, ou encore informations internes et​ externes servant à appuyer le travail des chercheurs. Afin d’exploiter ces données, le Cognitive Search et les Search-Based Applications (SBA) épaulent les sociétés du secteur pharmaceutique.

.

En interne : Approfondir son réseau d’experts

Lorsqu’une entreprise pharmaceutique possède des laboratoires dans le monde entier, il est indispensable pour celle-ci de pouvoir s’appuyer sur les meilleurs experts du secteur. Cependant, il n’est pas toujours aisé de sélectionner les profils les plus adaptés à un projet spécifique parmi les milliers de scientifiques répartis sur le globe. Nombreuses sont les sociétés du secteur à avoir misé sur un réseau social d’entreprise afin de rapprocher leurs employés et renforcer les synergies. Mais aucune n’est parvenue à l’imposer sur le moyen ou long terme. Pour être certain de disposer de la force vive nécessaire, adaptée au bon projet, il est désormais possible de s’appuyer sur une solution de Cognitive Search. Si l’on prend l’exemple du repositionnement d’un médicament, il faudra rechercher des experts sur le produit en question, mais également trouver les profils des scientifiques qui travaillent ou ont travaillé sur les molécules concernées ainsi que sur leurs effets secondaires.

Grâce au Cognitive Search, il est possible de réaliser une cartographie d’experts : généticiens, experts médicaux ou encore biochimistes ; autant de profils qui devront être pleinement intégrés au projet. Pour cela, il s’agit d’analyser les articles scientifiques, les rapports de projets, les résultats de tests cliniques et autres documents ou données afin de sélectionner le meilleur profil. Ainsi, les outils de recherche avancée actuels permettent de mettre en lumière les travaux de plusieurs experts à travers divers documents internes. Il est même possible de paramétrer une recherche qui fera apparaître les noms de ces experts uniquement lorsqu’ils sont mentionnés dans le même document ou la même phrase. Le Cognitive Search offre également la possibilité de visualiser une immense quantité d’informations qui seraient impossibles à gérer indépendamment les unes des autres avec des outils de recherche classiques.

En externe : Former des alliances scientifiques avec des sociétés de recherche contractuelle (CRO)

À l’image du réseau d’experts internes, il est primordial d’élargir son champ de recherche à des experts d’autres institutions. Pour mener à bien un projet d’envergure, une multinationale pharmaceutique doit pouvoir s’appuyer sur différents types de profils : pharmacologues, généticiens, chimistes, biologues et même avocats. En élargissant ses recherches aux talents les plus prometteurs, une entreprise pharmaceutique peut approfondir des sujets de recherche bien précis.. Cette étape de constitution d’une équipe autour d’un nouveau projet peut permettre à une entreprise, grâce au Cognitive Search, de devancer un concurrent. Une application de recherche avancée met en lumière les aptitudes d’un expert à travailler sur un projet d’élaboration de médicament, dans des conditions spécifiques. En passant des partenariats avec des sociétés spécialisées dans le CRO, une société pharmaceutique gagnera en efficacité au moment de constituer une équipe d’experts pour se consacrer à un nouveau projet.

Procéder à une veille R&D

Il est également indispensable, pour les multinationales du secteur, de mettre en place une veille afin de rester au fait des avancées dans les domaines étudiés par l’entreprise. Certaines SBA permettent de réaliser une veille R&D pour avancer dans les recherches en cours. Ces applications représentent un moyen d’effectuer du monitoring pharmaceutique, afin d’avoir les informations les plus récentes sur une recherche, un repositionnement de médicament ou des résultats d’essais cliniques. Cela diminue considérablement le temps consacré à la recherche, la constitution d’une équipe d’experts et le processus de validation d’un médicament jusqu’à sa mise sur le marché.

Etendre ses thèmes de recherche

La veille d’une entreprise pharmaceutique doit également s’appliquer à des sujets qui ne sont pas encore traités mais qui constituent des pistes de réflexion pour de futurs projets. Pour cela, il s’agit de mettre en place des alertes qui permettront de repérer les déclarations d’un scientifique, ses publications sur un médicament ou encore ses théories sur une nouvelle tendance. Cela peut également se révéler pertinent pour tout ce qui concerne les effets secondaires découverts suite à l’élaboration d’un nouveau médicament ou d’une nouvelle molécule, par exemple.

Dans le secteur pharmaceutique, les données secondaires ont également leur importance car elles sont évoquées dans tous les tests cliniques. Or, une donnée secondaire d’un médicament peut devenir une molécule clé d’un autre médicament. Grâce à une SBA, il est possible de faire remonter les données secondaires d’un médicament ou d’une molécule afin de faciliter leur transformation en données primaires pour une autre utilisation.

Effectuer ses recherches par structures moléculaires

Les progrès en matière de recherche avancée ouvrent de nouvelles perspectives pour les entreprises pharmaceutiques. Il suffit, par exemple, de dessiner la structure moléculaire d’un médicament et de la soumettre dans le champ de recherche d’une SBA pour la retrouver instantanément dans des rapports d’experts ou des publications. Ces outils proposent également de lancer une recherche avancée basée sur la composition chimique d’un médicament.

Optimiser les essais cliniques

Enfin, le Cognitive Search est utilisé pour optimiser les essais cliniques : une SBA aide à trouver des informations au sein des données récoltées lors de ces essais cliniques. Les données sont, le plus souvent, sauvegardées dans des bases de données SAS. Il suffit de chercher un mot ou une phrase clé, à renseigner dans la SBA, pour être redirigé instantanément vers la ligne où le sujet (ou le mot) est mentionné. Cela s’avère particulièrement efficace lorsqu’il s’agit d’optimiser des millions d’essais pharmaceutiques, auprès des entreprises multinationales notamment.

Il paraît donc difficile de passer à côté du Cognitive Search : cette technologie permet d’extraire des données de valeur depuis une multitude de sources complexes et variées, afin d’obtenir des informations contextualisées et pertinentes. Les SBA offrent aujourd’hui aux entreprises pharmaceutiques des perspectives encore inenvisageables il y a quelques années de cela. Des outils dont les multinationales du secteur ne peuvent désormais plus se passer pour, notamment, accélérer le time-to-market et donc rester compétitives.

http://www.sinequa.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: