En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Pour conditionner ses graines, BEJO choisit deux peseuses micro

Publication: 19 octobre

Partagez sur
 
BEJO, basé à Warmenhizen, au nord de la Hollande, expérimente, multiplie et commercialise des semences potagères pour les professionnels du légume (choux, poireaux, carottes, oignons, chicorée rouge, fenouils, échalotes…)...
 

La société, avec un effectif de 1500 employés répartis dans 10 filiales, est devenue une multinationale en un peu plus d’un siècle. Elle s’est également impliquée dans la production de semences potagères pour l’agriculture biologique.

Aujourd’hui, BEJO propose plus de 1200 variétés, chacune possédant ses propres caractéristiques en termes de saveur, résistance aux maladies, forme, couleur, adaptation aux différents marchés (exportation vers une centaine de pays) et de leurs conditions climatiques.

Son partenariat avec ISHIDA débute en 1993 avec la fourniture d’une peseuse CCW-Z, toujours en activité. Elle vient de se poursuivre par l’acquisition de deux associatives miniatures Micro 14 têtes (anciennement Lilliput, la plus petite peseuse au monde) et de plusieurs trieuses pondérales.

Comme le poids des sachets de semences varie entre 2 et 80 g -correspondant à 250 jusqu’à 25 000 graines-, la précision des peseuses est vitale. Même avec une cadence de 75 coups/minute, pour un sachet de 2 g, la variation du poids cible constatée n’est que de 0,03g !

La Micro possède une jauge de contrainte qui mesure par paliers de 0,01 g. Cette technologie permet de sélectionner des poids cibles très faibles, jusqu’à 0,5 g. Un maximum de production, une précision inégalée, mais aussi une facilité de nettoyage avec un encombrement au sol de seulement 650 x 650 mm et une hauteur de 970 mm !

Pour le conditionnement des sacs (jusqu’à 1,5 kg), BEJO utilise deux peseuses CCW-RS-214 -également signées ISHIDA- où on observe une différence de 0,1 % du poids cible à la vitesse actuelle de 30 sacs/minute. Elle passera à 50 sacs/minute dès que le nouveau système pick & place sera installé.

Chez BEJO, les changements de process sont très fréquents. Ils peuvent atteindre 20/jour. Nettoyer rapidement les machines afin d’éliminer un maximum de temps morts est également pour l’entreprise un atout important. Avec 200 préréglages sauvegardés dans toutes les machines, l’opérateur passe d’un process à l’autre en moins de 10 minutes

Quant aux trieuses pondérales, Bas Schuit, chef de l’équipe logistique : « Elles garantissent l’ultime vérification avant l’emballage automatisé des cartons tout en éliminant le contrôle manuel. Nous sommes heureux de pouvoir compter sur ces trieuses pondérales qui présentent la même fiabilité que les peseuses. »

http://www.bejo.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: