En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Témoignage de Matthieu BRISARD conducteur de travaux chez Pieux Ouest

Publication: 14 octobre

Partagez sur
 
3 questions à Matthieu BRISARD conducteur de travaux chez Pieux Ouest...
 

Basée à Tours et employant une trentaine de salariés, Pieux Ouest est spécialisée dans la réalisation de fondations spéciales. Son champ d’intervention va de la maison individuelle aux bâtiments industriels (pieux à tarière creuse, micro pieux…). Mathieu Brisart, Conducteur de travaux depuis 2010 au sein de la société nous livre son témoignage sur l’utilisation du procédé Recépieux et comment il permet de simplifier le travail.

Comment utilisez-vous le procédé Recépieux ?

Il n’y a pas de règles spécifiques. Nous sommes sous-traitants et subissons donc les décisions de l’entreprise de gros-œuvre sur le mode opératoire utilisé sur le chantier. Nous pouvons toutefois les conseiller et influencer leur choix. Toutefois, la partie « recépage » ne nous est pas systématiquement confiée.

Qu’est-ce que le procédé vous apporte ?

Sur certains chantiers comme pour ceux des bâtiments avec sous-sols et parkings, Recépieux nous permet de travailler en surface (niveau rez-de-chaussée), d’éviter de circuler sur un chantier terrassé, d’intervenir sur une fouille avec des engins, d’installer une rampe d’accès pour la livraison du béton, etc.

Cela permet aussi le recépage en profondeur, de 50 cm à 3 ou 4 m. Nous travaillons de plus en plus dans des environnements contraints, dans les villes où il n’y pas beaucoup de place. Recépieux est parfaitement bien adapté à ce type de chantiers.

Comment fonctionne le procédé ?

Le fonctionnement est assez simple. Il faut mettre en place le kit de recépage dans le pieu avant le coulage du béton. Une fois celui-ci suffisamment rigide, on y verse l’agence expansif par un tube PVC relié à la surface. Une fois le béton fracturé, il ne reste qu’à soulever la tête du pieu et le recépage est terminé. Aucune autre action ultérieure (détordre les aciers, aplanir le pieux…) n’est nécessaire.

La préparation par contre est très importante. Il est indispensable de sensibiliser tous les intervenants sur le chantier et faire attention à ce que les allées et venues d’engins ne détériorent pas les kits. En respectant cette méthode, c’est un produit qui fonctionne parfaitement bien.

Un chantier emblématique avec Recépieux ?

L’extension de l’hôpital de Châtellerault où nous avons recépé une centaine de pieux

http://www.recepieux.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: