En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Florence Dibon-Gallo succède à ses parents à la tête d’Euro-Tech

Publication: 12 octobre

Partagez sur
 
Désormais dirigeante de l’entreprise de services aux projets dédiée aux grands industriels de l’énergie et du pétrole créée par Marie-Claude et Jean-Pierre Dibon en 1990 à Vitrolles, Florence Dibon-Gallo y insuffle un nouveau dynamisme en se tournant vers l’export...
 

C’est pour continuer à travailler avec ses clients, 25 ans après la création d’Euro-Tech, que Florence Dibon-Gallo se lance à la conquête de nouveaux continents. Après la création de deux filiales en Afrique de l’Ouest (Congo et Cameroun), la jeune dirigeante s’établit en Chine. « La loi s’est durcie pour les entreprises étrangères, explique-t-elle : le gouvernement chinois exige désormais qu’elles aient une véritable structure juridique dans le pays, une wofe (prononcer “woofi”, pour wholly foreign owned enterprise), afin d’y faire travailler des collaborateurs, locaux ou issus du pays d’origine. C’est un sérieux avantage concurrentiel, pour nous. » Shanghai, Pointe Noire et Douala constituent les premières briques de ce développement export. « Administrativement, c’est plus simple en Afrique qu’en Chine, mais plus compliqué en terme de business, reconnaît Florence Dibon-Gallo. Il faut affiner le modèle économique en fonction de la culture de chaque pays, car nous souhaitons non seulement y envoyer nos hommes, mais également recruter sur place. »

Le métier, les clients Euro-Tech délègue à ses clients industriels en maîtrise d’ouvrage ou en maîtrise d’œuvre, ou à la société d’ingénierie qu’ils ont missionnée, des compétences pour superviser la construction, l’arrêt technique ou le revamping (rénovation) de leurs installations, assuré par des sociétés de construction ou des intégrateurs. Supervision tout corps d’Etat, mais aussi ingénierie process, direction de chantier, coordination de travaux, logistique, planning ou cost control, font partie des compétences proposées aux clients d’Euro-Tech que sont Total, Engie, Arkema, Technip, Forster Wheeler, GRT Gaz, Exxonmobil, Petroineos, etc.

Les marchés : 80% du CA d’Euro-Tech est constitué par ses clients “oil and gas”, un marché très fluctuant, crises pétrolières obligent, mais porté en France, depuis 2010, par de nombreux projets qui nécessitent la modification des infrastructures. Côté nucléaire, la construction de nouveaux réacteurs ou le démantèlement d’anciennes installations alimentent le marché mondial ; plus près de nous, des projets innovants visant à réduire la production de déchets (biomasse, power-to-gas et fusion) ouvrent la voie à de nouveaux chantiers. La chimie de spécialité, elle, se porte bien, compte tenu d’une forte demande et du prix en baisse des matières premières.

Les équipes : Sur ce marché hyperconcurrentiel et très atomisé, l’entreprise tire son épingle du jeu. Ses clients historiques lui font confiance, et ses 25 années d’expertise la rendent incontournable, lui ayant notamment permis de construire un solide réseau de compétences et de clients. L’équipe commerciale constitue un autre atout, composée de techniciens qui connaissent les sites et les métiers, capables de comprendre rapidement les problématiques des industriels et d’apporter une réponse ad hoc. Ces moyens permettent à Euro-Tech de répondre à 95% des demandes de ses clients, avec une réactivité de l’ordre de 5 jours. Les collaborateurs, fidélisés, sont également suivis, évalués, formés et équipés. Cette maîtrise des compétences, doublée d’un rigoureux management de la qualité (certification Mase, notamment), permet à l’entreprise de s’engager sur des moyens ou des résultats.

La compétitivité, l’avenir : L’organisation, enfin, constitue également une force lorsqu’il s’agit d’être compétitif (faibles coûts de structures) et réactif (circuit de décision court et expertise à tous les étages). Pour booster la croissance d’Euro-Tech, ses équipes vont, d’une part, développer l’activité là où elles se sont installées, d’autre part, continuer à étudier l’implantation dans d’autres pays.

http://www.euro-tech.expert/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique