En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Le Gouvernement et Alstom présentent le plan de maintien des activités ferroviaires

Publication: 12 octobre

Partagez sur
 
Christophe SIRUGUE, secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et Henri POUPART-LAFARGE, Président-directeur général d’Alstom, ont présenté aujourd’hui à Belfort un plan pour le maintien des activités ferroviaires et industrielles sur le site de Belfort...
 

Trois axes ont été identifiés, qui constituent un plan alternatif à celui envisagé initialement : des annonces de commandes, un développement des activités de services et des investissements significatifs pour une diversification du site.

Les annonces de commandes concernent 21 TGV Euroduplex et 20 locomotives de manœuvre qui viennent s’ajouter à la confirmation de la commande de 30 Trains d’Equilibre du Territoire.

Différentes mesures permettront de développer les activités de maintenance et de service sur le site de Belfort. Alstom s’engage à moderniser l’outil industriel, avec un objectif d’employer 150 personnes d’ici à 2019 pour ces activités.

Par ailleurs, Alstom investira avec des partenaires industriels ou financiers pour assurer la nécessaire diversification du site de Belfort à travers la production d’autres types de véhicules ferroviaires et routiers.

Le Gouvernement et le Président-directeur général d’Alstom se réjouissent de l’issue favorable qui a été trouvée.

Henri POUPART-LAFARGE a déclaré : "Je me réjouis des annonces qui viennent d’être faites et de la mobilisation de l’ensemble des parties prenantes pour trouver un avenir industriel au site de Belfort et consolider la charge des autres sites en France. Par ailleurs, la tenue prochaine d’un comité stratégique de filière est une bonne nouvelle pour tous les acteurs du secteur".

"C’est une belle réussite et le fruit d’un travail avec l’entreprise, les collectivités locales et les organisations syndicales. La démarche collaborative et constructive qui nous a permis d’arriver à ce résultat symbolise le rôle de la politique industrielle de l’Etat : mobiliser les parties prenantes autour d’un projet collectif d’avenir, réaliste et ambitieux pour Belfort", a déclaré Christophe SIRUGUE.

"Ce plan, construit à travers un dialogue entre toutes les parties concernées, apportera des solutions au problème du plan de charge et des perspectives à plus long terme pour le site de Belfort. Il s’inscrit dans une démarche visant à défendre et à promouvoir la filière ferroviaire en France", souligne Michel SAPIN, ministre de l’Economie et des Finances.

http://www.economie.gouv.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: