En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Lavettes soumises à des tests de résistance

Publication: 3 octobre

Partagez sur
 
Huiles, graisses et solvants ont tendance à salir rapidement les ateliers et les entreprises de production. Mais alors, comment les nettoyer le plus efficacement possible ?...
 

La solution la plus radicale et écologique est sans nul doute le système de lavettes en service complet MEWA.. Les lavettes de nettoyage industriel sont en effet testées dans le laboratoire d’essai interne de l’entreprise pour pouvoir répondre au mieux à toutes les attentes.

Quiconque souhaite maintenir son entreprise propre se pose, un jour ou l’autre, la question de savoir quelles lavettes sont les plus appropriées. Les exigences sont élevées : les lavettes doivent être absorbantes, solides et résistantes. En tissu ou en papier ? À usage unique ou réutilisables ? Et le cas échéant, où stocker les lavettes déjà utilisées ? Les lavettes gorgées d’huile doivent par exemple être éliminées dans le respect de l’environnement, ce qui pose d’énormes défis logistiques et environnementaux.

MEWA propose une solution en service complet. Le prestataire de services textiles met à disposition de ses clients des lavettes propres et réutilisables, les ramasse après usage, les lave dans le respect de l’environnement et les livre à nouveau propres à intervalles réguliers. Après chaque cycle de lavage, les lavettes passent un contrôle de qualité à plusieurs niveaux. Seules les lavettes irréprochables reviennent ainsi chez le client, qui dispose toujours de lavettes à portée de main. L’élimination, le stockage et la logistique sont organisés de façon professionnelle. Mais quelle est la résistance à l’usure de ces lavettes réutilisables ? Sont-elles appropriées pour lutter quotidiennement contre des salissures tenaces ?

Environ 30 tests pour attester de leur qualité

« Avant que nos lavettes arrivent chez nos clients, elles sont soumises à plusieurs tests de qualité », explique Gérard Prothais, directeur chez MEWA, à Avermes. Le prestataire de services textiles dispose non seulement de sa propre entreprise de tissage en Allemagne, mais également de son propre laboratoire d’essais. On y teste aussi bien les fils textiles que la lavette finie. « Nous effectuons tous les tests prescrits par la norme DIN 61 651 pour les lavettes destinées au nettoyage de machines. Ainsi, une lavette de nettoyage de MEWA est soumise à environ 30 tests différents sur les fils textiles et les tissus. Ce large panel de tests est unique sur le marché. »

Ce qui est contrôlé

On contrôle en priorité la finesse, la solidité et l’homogénéité des fils textiles. Une fois cette première batterie de tests passée avec succès, les bobines de fil peuvent être utilisées sur les machines de tissage. La lavette finie est ensuite soumise à plusieurs autres tests avant d’arriver chez le client. Les mesures, la taille et le poids sont-ils justes ? Qu’en est-il de la résistance au déchirement et de la capacité d’absorption ? L’abrasion aussi est contrôlée par un test de frottement durant lequel les lavettes sont soumises à des sollicitations extrêmes.

http://www.mewa.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: