En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Désarmement nucléaire

Publication: 27 septembre

Partagez sur
 
Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge appelle les États à saisir une chance sans précédent...
 

À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge appelle une nouvelle fois les États à entamer des négociations en vue d’adopter un traité pour interdire l’emploi des armes nucléaires et parvenir à leur élimination totale, conformément aux engagements qu’ils ont pris à cet égard.

Cet appel intervient dans le cadre de la session annuelle de l’Assemblée générale des Nations Unies, à New York, qui se prononcera sur la convocation, en 2017, d’une conférence chargée de négocier un traité interdisant les armes nucléaires et menant ainsi à leur élimination totale. Une décision positive donnerait suite à la recommandation qu’un groupe de travail des Nations Unies sur le désarmement nucléaire avait formulée en août, et qui avait recueilli un large soutien des États.

Pour la première fois depuis plus de 70 ans, l’interdiction des armes nucléaires pourrait donc devenir réalité.

« J’appelle tous les États à saisir cette occasion sans précédent », a déclaré le président du Comité international de la Croix-Rouge, Peter Maurer. « Il est temps que les leaders mondiaux prennent l’initiative sur cette question. Nous devons débarrasser le monde des armes nucléaires une fois pour toutes. Tant que cela ne sera pas fait, le risque demeure qu’une de ces armes soit intentionnellement ou accidentellement déclenchée, ce qui aurait des conséquences catastrophiques et durables pour la santé humaine, l’environnement, le climat, la production alimentaire et le développement socio-économique. Éradiquer les armes nucléaires de la surface de la planète est un impératif humanitaire. »

« L’histoire nous a montré que les conséquences humanitaires des armes nucléaires – et même d’une seule d’entre elles – sont indescriptibles et peuvent durer des dizaines d’années », a indiqué le président de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Tadateru Konoé. « Plus de 70 ans après le largage des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki, des milliers de rescapés souffrant des effets à long terme de l’irradiation continuent d’être traités dans les hôpitaux que la Croix-Rouge du Japon gère dans les deux villes. »

« La plupart des armes nucléaires actuellement stockées dans les arsenaux sont beaucoup plus puissantes et destructrices que celles employées en 1945 », a ajouté M. Konoé. « Il serait pratiquement impossible de fournir une aide humanitaire efficace après une explosion, et aucun plan international ne semble avoir été mis en place pour faire face à une telle éventualité. »

En 2011, dans le prolongement de démarches similaires entreprises depuis 1945, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a lancé un appel historique visant à interdire et à éliminer totalement les armes nucléaires.

http://www.ifrc.org/fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: