En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

ENGIE rejoint Michelin au capital de Symbio FCell

Publication: 20 septembre

Partagez sur
 
Symbio FCell, pionnier de la pile à combustible et inventeur du premier prolongateur d’autonomie pour véhicules hybrides (électricité – hydrogène), a procédé à une nouvelle levée de fonds et fait entrer ENGIE à son capital...
 

Cette levée de fonds donne à Symbio FCell les moyens d’accélérer son développement, notamment dans le domaine de la mobilité hydrogène. « L’arrivée d’ENGIE aux côtés de Michelin est un signal fort en direction des entreprises et des administrations qui ont fait le choix de devenir des acteurs de la transition énergétique et qui veulent disposer de solutions opérationnelles rapidement déployables », souligne Fabio Ferrari, P-DG de Symbio FCell.

ENGIE, acteur de la mobilité verte, s’engage dans l’accélération du développement des énergies alternatives dont la mobilité électrique. Ayant installé plus de 5 000 points de charge en Europe, le Groupe contribue désormais à l’émergence des usages de l’hydrogène dans la mobilité électrique. L’association avec Michelin dans le capital de Symbio FCell va permettre à ENGIE de prendre une part active dans l’évolution des usages de l’hydrogène. ENGIE expérimente déjà l’installation d’infrastructures H2.

« Ce projet illustre parfaitement la volonté du Groupe de développer la mobilité hydrogène en s’associant à des partenaires du secteur. ENGIE souhaite développer la mobilité verte et notamment les énergies alternatives, que ce soit en déployant le GNV, la mobilité électrique avec la mise en place de bornes de recharge en Europe, et des solutions innovantes à partir d’hydrogène », explique Thierry Lepercq, Directeur Général adjoint d’ENGIE.

De son côté, Michelin renouvelle sa confiance dans Symbio FCell en participant à cette nouvelle levée de fonds et devient l’actionnaire de référence. Cette prise de participation illustre bien le bénéfice que recherche Michelin au travers d’un écosystème externe pour accompagner sa dynamique d’innovation et les moyens choisis : par exemple en s’appuyant sur des entrepreneurs performants et/ou y associant son programme d’incubation interne (IPO) dans le domaine de la mobilité durable des personnes et des biens.

« En tant qu’acteur de la mobilité durable, Michelin considère l’hydrogène comme l’une des composantes de cette mobilité durable. L’approche adoptée par Symbio FCell permet d’enclencher une mobilité hydrogène rentable, au service des besoins urbains, avant l’arrivée en masse des véhicules H2 grande série », remarque Laurent Noual, membre du comité exécutif du groupe Michelin.

Le transport est responsable de 23 % des émissions de CO2 dans le monde et repose encore à 95 % sur des carburants issus du pétrole. La transition vers une mobilité moins polluante et plus douce est aujourd’hui essentielle, notamment dans les villes, où vivront trois habitants sur quatre en 2050. L’hydrogène est une énergie alternative qui contribuera à réduire fortement les émissions de CO2 dans le secteur des transports mais également à améliorer la qualité de l’air, en particulier dans les centres urbains.

http://www.michelin.com/

http://www.engie.com/

http://www.symbiofcell.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: