En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Drekan groupe, le spécialiste de la machine tournante signe son retour dans le sponsoring voile

Publication: 25 août

Partagez sur
 
Record du tour de corse en cata de sport - nacra f20 / eric defert...
 

Cette tentative de record marque le retour dans la course au côté d’Eric Defert de la société Drekan Groupe, du département Haute Savoie. Cette PME est spécialisée dans l’exploitation et la maintenance de machines tournantes (moteurs, pompes, compresseurs, turbines, etc.). Dirigée par Thibaut George, un entrepreneur adepte de sports extrêmes au plan personnel (alpinisme, raids multi sports, trails), ce groupe de 70 salariés dont l’activité a concrètement démarré en 2014, a connu une importante croissance depuis sa création et atteindra un CA consolidé supérieur à 13 ME en 2016. En 2010, Thibaut George et Drekan Groupe soutenaient déjà le marin breton Eric Defert dans sa première participation à la Route du Rhum. Pour Thibaut George, la course au large, offre la meilleure vitrine de l’entrepreneuriat tel qu’il le conçoit. Pour le navigateur et son sponsor, ce Tour de Corse représente un apéritif, une première mise en jambe pour des projets d’envergure. A suivre donc !

- Le record, une première historique pour un catamaran de 6, 20 m

- A battre : 26 h 54 ’, record détenu par le monocoque SFS de 21, 33 m.

- Joker de la tentative, le régatier ajaccien (SNA) Florian Ottaviani.

- Un duel à distance avec Yvan Bourgnon.

D’un côté deux coques, deux hommes et 6, 20 m de long pour 160 kilos, de l’autre une dizaine d’hommes d’équipage, 21, 33 m et quelques tonnes de plomb... Dans un remake de David contre Goliath, le navigateur Finistérien Eric Defert et Florian Ottaviani de la Société Nautique d’Ajaccio s’attaquent d’ici à la fin du mois d’août, sur un "petit" Nacra F20 et sans assistance, au record du Tour de Corse à la voile détenu par Lionel Péan aux commandes du VOR 70 SFS, un puissant monocoque conçu à l’origine pour le tour du monde en équipage. Le défi relevé par le duo bretonno-corse, sous les couleurs de la société Drekan, n’est pas mince puisqu’il s’agit de décrocher un record toutes catégories sur un parcours complexe de 250 milles, ce qui constituera, en cas de succès, une première historique pour un catamaran de sport, à ne pas confondre cependant avec un "engin de plage"..

26 h 54 ’ : c’est le chrono de référence à battre, établi par Lionel Péan et SFS, avec à son bord le maire de Bonifacio, à l’occasion de la régate du Tour de Corse, en octobre 2014, abaissant le précédent record de trois heures. Le skipper de Saint-Tropez, par ailleurs récent vainqueur de la Giraglia, avait reconnu avoir bénéficié de "conditions idéales" lui permettant des pointes à 28 nœuds. Le Nacra F20 doté de dérives foils à sustentation, donc "presque" volant, est capable pour sa part d’atteindre 23 nœuds. Son skipper, Eric Defert, est détenteur du record de la traversée de la Manche sur un catamaran de 18 pieds (F 18) et il a également établi voilà cinq ans le temps de référence sur le Class40 Drekan sur l’Atlantique Nord en moins de 12 jours.

- "Pour être dans les temps, il nous faudra soutenir une moyenne d’un peu plus de dix nœuds, dit Eric Defert. Nous aurons de notre côté plus de souplesse et d’agilité pour tirer le meilleur profit de vents parfois délicats à gérer".

Dans son défi, Eric Defert dispose d’un joker en la personne de son équipier pour cette tentative. Il s’appelle Florian Ottaviani. Technicien de la Poste dans le civil, c’est le spécialiste du Laser, monotype en solitaire très physique, d’1, 90 m pour 90 kilos. Membre de la Société nautique d’Ajaccio, il connaît comme sa poche le moindre plan d’eau du littoral corse. Les deux marins alterneront à la barre du Nacra F20 afin de mieux gérer leur effort.

- "Pour nous, cela va signifier de rester plus de 24 heures en tension au sens physique comme au sens psychique, en rappel au trapèze. C’est une épreuve d’endurance spéciale, relativement brève mais intense, qui nous attend, avec de micro sommeils de récupération entre deux vagues", explique Eric, ancien de la Solitaire du Figaro et donc habitué à "se faire mal".

Avec l’aide de Florian Ottaviani, Eric Defert prolonge un long duel à distance avec Yvan Bourgnon, le marin suisse célèbre pour avoir viré le Cap Horn également sur un Nacra F20 et avoir bouclé en 2014 un tour du monde (par étapes) en catamaran de sport. En septembre 2013, Eric et son équipier d’alors ont dépossédé le Suisse du record de la traversée de la Manche (Plymouth-Roscoff en 6 h 57 ’) sur un F18. La même année Y. Bourgnon a tenté lui aussi le record du Tour de Corse (sur un Nacra F 20, également) et a dû jeter l’éponge faute de vent sur la façade orientale de l’île, le point d’achoppement du défi. De son côté Eric Defert table sur le vent thermique nocturne pour établir un temps de référence en cata et donc faire mieux que Bourgnon.

Très prochainement le départ - La date du stand-by pour le départ dépendra de la fenêtre météo la plus opportune, ainsi que le sens de giration, horaire ou anti-horaire. Le point de départ et d’arrivée a été fixé au large des îles Sanguinaires du côté d’Ajaccio et différentes vacations sont prévues avec Eric et Florian via les réseaux sociaux durant leur tentative.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: