En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Lubrification de maintenance : Les solutions de FUCHS pour optimiser la performance des installations

Publication: 23 août

Partagez sur
 
Pour assurer l’efficacité et la performance des installations, la nature de l’huile de base utilisée dans les lubrifiants joue un rôle primordial...
 

Parmi ses différentes solutions en lubrification de maintenance, FUCHS Lubrifiant choisit de mettre en avant ses huiles minérales élaborées à partir d’huiles de base de groupe III, semi-synthétiques, d’un très bon rapport performance / prix. Face à des huiles standard, elles permettent d’augmenter les intervalles de vidange, de réduire le frottement et de réaliser des économies d’énergie. Elles préservent les machines dans leur bon état de fonctionnement en réduisant l’usure, les dépôts et l’encrassage. Afin de conserver les performances des installations, au cours de leur utilisation, il convient également de procéder à des opérations d’entretien, d’analyse et de maintenance, soit de privilégier le préventif au curatif.

La nature des huiles de base, critère de performance

Les huiles de bases des lubrifiants peuvent être de deux types : minérales ou synthétiques. Au sein des huiles minérales, explique Claire Michel, Chef Produit Lubrification chez FUCHS Lubrifiant, nous allons trouver plusieurs types d’huiles de base, allant du groupe I au groupe III. Les huiles de base de groupe III, semi-synthétiques, sont des huiles hydro-craquées avec des caractéristiques supérieures aux huiles de base de groupe I et II.

Les huiles de base de groupe III apportent une excellente stabilité à l’oxydation et à la résistance au vieillissement. Elles bénéficient, par ailleurs, d’une grande capacité de désaération et d’une large plage de températures de fonctionnement. Ce qui offre une très bonne fluidité à basse température et suffisamment d’épaisseur, à haute température, pour assurer un film d’huile. Ces huiles de base de groupe III donnent lieu à des produits stables au cisaillement grâce à un indice de viscosité élevé. Elles bénéficient également d’excellentes propriétés de dispersants et détergents.

Dans la gamme des solutions proposées par FUCHS Lubrifiant en huiles hydrauliques, citons les gammes RENOLIN ZAF MC, RENOLIN MR MC et RENOLIN XtremeTemp. Pour ce qui concerne la maintenance des compresseurs, la solution FUCHS se nomme RENOLIN SC MC.

Claire Michel commente : « Un de nos clients basé en Angleterre, fabricant leader dans la production de bouchons en plastique avec 21 usines dans 19 pays, était intéressé par la potentielle possibilité de réaliser des économies d’énergie sur ses presses d’injection plastique. Il utilisait des huiles hydrauliques traditionnelles à base d’huile minérale et nous a sollicité pour fournir une proposition de lubrification destinée à ses 55 machines. Après étude du site par les ingénieurs FUCHS, l’utilisation d’huiles hydrauliques à base d’huiles hydro-craquées a été suggérée en raison de ses propriétés. Sur les quelques machines alimentées en huile FUCHS RENOLIN ZAF 68 MC, une huile hydraulique spéciale de type HVLPD, il a été démontré que la consommation moyenne de KWh a été réduite de 4,7 %. En se basant sur les coûts énergétiques du client et les taux de production, RENOLIN MR 68 MC équivaut à une économie annuelle de plus de 930 € par machine, soit une économie annuelle de 51 220 €. Le retour sur investissement du surcoût initial du prix de la lubrification a été inférieur à 4 mois. »

D’autres solutions sont proposées par FUCHS en lubrification de maintenance, notamment les huiles synthétiques (Polyalphaoléfines et ester), avec des performances encore plus importantes en terme de tenue à l’oxydation chimique et thermique.

Privilégier le préventif au curatif

Afin de conserver les performances des installations, au cours de leur utilisation, il est important de suivre l’évolution des caractéristiques du lubrifiant, afin de s’assurer que ses propriétés initiales sont toujours présentes. Des analyses en service permettent d’obtenir ces informations et détectent également l’apparition de pollution dans le produit. L’entretien et la maintenance régulière des installations comptent également pour une part importante dans la performance de ces dernières.

Sur des installations industrielles, les charges d’huiles sont plus ou moins importantes (de quelques litres à plusieurs m3). Il convient d’analyser l’environnement, notamment les risques de pollution ainsi que les contraintes que va subir le lubrifiant (forte charge, variation de température, etc.). Privilégier le préventif au curatif, c’est l’argument premier du lubrifiant de maintenance.

Certains équipements - telles les turbines de centrale - consomment des quantités d’huiles de plusieurs mètres cubes. Il est alors fondamental de procéder à des prélèvements et à des analyses pour vérifier qu’il n’y ait pas de polluants comme l’eau, par exemple, ou tout élément insoluble susceptible de causer des défaillances, sans oublier les matières en suspension telles que des poussières.

L’analyse des huiles en service du laboratoire STAR de FUCHS Lubrifiant comprend le contrôle de l’efficacité du fluide et l’analyse de présence de pollutions

Nicolas Lionel, responsable du laboratoire STAR (Service Technique d’Assistance Rapide) au sein de FUCHS Lubrifiant France, explique : « L’activité d’analyse des huiles en service comprend le contrôle du lubrifiant vis-à-vis de ses qualités requises et aussi l’analyse, plus fine, des pollutions éventuelles, souvent sources de pannes. La répartition de ces deux activités, au sein de FUCHS Lubrifiant, est environ de 60 % pour l’analyse de présence de pollutions et de 40 % pour le contrôle de l’efficacité du fluide. Au laboratoire, nous travaillons en étroite collaboration avec le service R&D qui nous transmet les informations relatives aux caractéristiques générales du produit, à son niveau de viscosité et aux additifs qu’il contient. Nous pouvons ainsi comparer le fluide en service avec ses caractéristiques de départ. Pour connaître l’origine d’une éventuelle pollution, une méthode de filtration avec analyse des particules véhiculées par le fluide nous permet d’identifier la pollution puis de la qualifier. »

Dans l’industrie, l’environnement de l’atelier est naturellement propice à la pollution. Mais on constate aussi des usures anormales, moins prévisibles, sur les moteurs par exemple. FUCHS utilise alors la méthode physique d’analyse chimique ICP (Inductively Coupled Plasma), basée sur la spectrométrie à torche plasma. Cette méthode permet de doser simultanément la quasi-totalité des éléments. Les métaux et leurs additifs sont analysés, de même que la teneur en fer, en aluminium, en silicium ainsi que les premiers signes d’usure. Il faut noter que les installations mécaniques sont endommagées par la pollution mécanique, notamment par les particules générées au niveau des frottements.

La conception de solutions sur mesure

FUCHS Lubrifiant peut aussi être amené à mettre au point des produits sur mesure. Par exemple, un de ses clients, spécialisé dans le recyclage, utilise des énormes presses pour comprimer des métaux, contenant chacune plus de 23 m3 de charge d’huile. « Nous avons constaté une viscosité anormale de l’huile et un film de lubrifiant insuffisamment épais, entraînant un risque de casse. Après analyses et tests, nous avons identifié l’origine du problème qui résidait dans le mouvement de cisaillement de la machine. Pour éliminer les problèmes de viscosité, la vidange de toute la machine n’étant pas possible, le laboratoire, en collaboration avec la R&D de FUCHS a décidé de mettre au point un produit sur mesure.

Des solutions simples pour éviter les erreurs humaines

Il faut cependant garder à l’esprit que si les pollutions proviennent beaucoup de l’environnement de travail, elles sont aussi souvent dues à des erreurs humaines, par exemple lors de la manipulation du lubrifiant ou de confusions entre différents produits. C’est la raison pour laquelle FUCHS a mis en place un système simple et visuel d’étiquetage magnétique pour chaque fût de produit ainsi que sur la machine correspondante.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique