En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Le projet de R&D collaboratif dexEOS labellisé par Medicen Paris Region

Publication: 26 juillet

Partagez sur
 
A ouvert de nouvelles perspectives dans le domaine de l’imagerie ostéo-articulaire...
 

Labellisé par le pôle de compétitivité Medicen Paris Region en janvier 2011, le projet de R&D collaboratif dexEOS est arrivé à son terme. Autour d’un même objectif - développer et évaluer en environnement clinique des technologies innovantes pour prédire le risque de fractures en utilisant les stéréoradiographies EOS™ - ce projet a réuni cinq partenaires publics et privés.

La PME francilienne EOS imaging (75), porteur du projet dexEOS, s’est associée à la société Med-Imaps (33) ainsi que les partenaires publics que sont l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (75) au travers du Département de Rhumatologie B de l’hôpital Cochin, l’Institut de Biomécanique Humaine Georges Charpak des Arts et Métiers ParisTech (75) et le CHU Pellegrin (33).

Le projet dexEOS a bénéficié du soutien financier du Conseil régional d’Île-de-France, de la Ville de Paris ainsi que de l’Etat (BPI, Fonds Unique Interministériel) à hauteur de 2 053 k€ de subventions pour un budget total de 4 746 k€.

dexEOS s’appuie sur le développement - à partir du système d’imagerie EOS - d’un indice de risque de fracture chez l’adulte vieillissant tenant compte de paramètres micro et macro-architecturaux. Cet indice permet également d’identifier les sujets à risque non diagnostiqués par DXA (Dual-energy X ray Absorptiometry) et améliorer l’évaluation du risque de fracture par exploitation conjointe de paramètres posturaux et de qualité osseuse.

Un projet aux retombées déjà visibles

Le projet a contribué à la compétitivité d’EOS imaging au plan mondial et à la croissance de son chiffre d’affaires (de 15.2 M€ à 21.8 M€ soit 43% entre 2013 et 2015). La mise sur le marché d’une nouvelle version de la station de travail sterEOS a permis de proposer de nouvelles applications aux radiologues, rhumatologues et orthopédistes. Cette version a été autorisée dans 21 pays et a déjà été déployée sur plus d’une centaine de sites cliniques. L’introduction de l’application Micro Dose a également permis la progression rapide de la base installée notamment aux Etats-Unis où 60% des sites utilisateurs sont des établissements de soins exclusivement dédiés à la pédiatrie et incluent 9 des 10 premiers hôpitaux pédiatriques. Pour Med-Imaps, le projet a permis de soutenir la dynamique de recherche autour du TBS, d’obtenir des premiers résultats cliniques très encourageants en radiographie et de communiquer ces résultats auprès des radiologues.

L’Institut de Biomécanique Humaine Georges Charpak a, quant à lui, déposé deux brevets. Le projet a donné lieu à 8 publications scientifiques dans des revues à comité de lecture, 16 Conférences internationales et congrès médicaux/scientifiques ainsi que 7 Conférences nationales. Le projet a permis de financer le recrutement de 2 chercheurs post-doctoraux, 1 doctorant, 2 ingénieurs d’étude clinique et 4 ingénieurs développement et un technicien.

« Développer et évaluer en environnement clinique des technologies innovantes pour permettre une médecine prédictive est l’objectif de ce projet répondant aux enjeux de la santé.. Medicen Paris Region est heureux de la réussite de ce projet et de ses retombées scientifiques et économiques qui illustrent la pertinence des partenariats public/privé face à ces enjeux. » précise Béatrice Falise Mirat, Déléguée générale de Medicen Paris Region.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: