En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

nanoFlowcell annonce son éventuelle introduction en bourse

Publication: 19 juillet

Partagez sur
 
nanoFlowcell AG reçoit le titre IP et déménage vers Stans en Suisse sous le nom de nanoFlowcell IP AG, où tous les droits sur les brevets, les marques et la propriété seront désormais regroupés...
 

En parallèle, une nouvelle société d’administration, nanoFlowcell Holdings Ltb, a été fondée avec un siège à Londres/Royaume-Uni. Celle-ci sera responsable à l’avenir de toutes les transactions commerciales.

La nouvelle structure permet de bénéficier d’une base solide et clairement organisée pour assurer le développement futur de l’entreprise, avec l’objectif de renforcer la position de l’entreprise par rapport à ses concurrents internationaux. Compte tenu de l’orientation future de l’entreprise, le choix de Londres s’est fait tout naturellement. Après des mois d’échanges intensifs et constructifs avec les investisseurs, nanoFlowcell Holdings Ltd envisage son introduction en bourse comme l’une des options possibles pour la poursuite de son développement.

Nunzio La Vecchia, membre du conseil d’administration et Chief Technology Officer chez nanoFlowcell Holdings Ltd explique ainsi cette possible introduction en bourse : « Nous sommes à l’aube d’une révolution technologique. Nous avons montré avec beaucoup de succès la faisabilité de la technologie nanoFlowcell et sa capacité à devenir LA solution de stockage d’énergie la plus prometteuse pour les motorisations électriques. Une cotation en bourse nous permettrait d’augmenter le degré de notoriété de la technologie nanoFlowcell et serait l’occasion de proposer à nos collaborateurs, nos partenaires commerciaux et nos éventuels investisseurs de contribuer à la réussite de l’une des technologies les plus prometteuses et polyvalentes de notre époque. L’introduction en bourse a d’ailleurs moins pour objectif la collecte de fonds, qui ne sont pas absolument nécessaires pour notre croissance, que l’assurance de notre liberté d’entreprise en matière de recherche, de développement et de commercialisation de la technologie nanoFlowcell.. »

L’entreprise communiquera plus de détails sur cette possible introduction en bourse dans le courant de l’année.

La Vecchia nous parle un peu plus du niveau de développement de la technologie nanoFlowcell et de sa commercialisation imminente : « La technologie nanoFlowcell est prête à être commercialisée et nous envisageons de proposer nos solutions de stockage d’énergie uniques au monde en tant que produits sous licence. Le marché potentiel est énorme, car les analystes estiment que d’ici à 2050, le monde comptera 2,7 milliards de voitures, soit plus du double par rapport à aujourd’hui. Si toutes ces voitures étaient d’ici là équipées de la technologie nanoFlowcell, cela permettrait de réduire les émissions annuelles de CO² d’environ 8 milliards de tonnes et de réduire le coût par véhicule jusqu’à 40 pour cent. Et ce n’est que pour l’industrie automobile. Mais notre technologie nanoFlowcell basée sur l’utilisation de cellules à flux peut être utilisée dans tous les domaines où des motorisations et des systèmes électriques consomment de l’énergie. Les avions, les bateaux, les trains, mais également en tant que source d’énergie pour les utilisations stationnaires, par exemple en tant que système énergétique de secours pour les applications sensibles. nanoFlowcell est une technologie totalement durable et respectueuse de l’environnement. Je suis certain que notre technologie va changer le monde. »

nanoFlowcell® est la marque de nanoFlowcell Holdings Ltd pour sa technologie propriétaire de stockage d’énergie basée sur l’utilisation de cellules à flux. La technologie nanoFlowcell, qui ressemble à une combinaison de batterie et de pile à combustible, ne nécessite pour le stockage et la conversion de l’énergie qu’une solution liquide chargée d’électrolytes non toxique, non combustible et respectueuse de l’environnement nommée bi-ION et développée par nanoFlowcell Research GmbH. Les coûts de fabrication de cette solution liquide chargée d’électrolytes bi-ION à l’échelle industrielle sont bien inférieurs à 10 centimes par litre. La distribution de cette solution n’est pas un problème car, en raison de ses propriétés, elle n’est soumise à aucune réglementation environnementale coûteuse et peut se faire en passant par les infrastructures de distribution de carburant déjà disponibles.

La société nanoFlowcell Production GmbH développe sous la marque QUANT des prototypes de véhicules électriques haute et basse tension qui permettent d’expérimenter la nouvelle technologie nanoFlowcell. nanoFlowcell Holdings Ltd a démontré le potentiel des véhicules électriques alimentés par la technologie nanoFlowcell avec sa QUANTiNO. Véritable prouesse technologique, cette citadine sportive homologuée pour la route est entièrement électrique. Au cours de son premier essai longue durée, la QUANTiNO a roulé pendant 14 heures non-stop sans refaire le plein. Du jamais vu pour un véhicule électrique. Plus concrètement, cela signifie que la QUANTiNO bénéficie d’une autonomie supérieure à 1 000 kilomètres, et ce avec une vitesse de pointe de 200 km/h et une accélération de 0 à 100 km/h en moins de 5 secondes.

En d’autres termes, QUANT powered by nanoFlowcell est synonyme de mobilité électrique écologique et prête pour la production de série, sans compromis en matière de confort, de performances ou de coûts.

http://www.nanoflowcell.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: