En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Withings et Doctolib pointent la double peine des déserts médicaux

Publication: 14 juillet

Partagez sur
 
Withings, leader de la santé et du bien-être connectés, a mené une étude conjointe avec Doctolib, leader de la gestion des rendez-vous médicaux en ligne...
 

Les deux acteurs du numérique ont croisé pour la première fois trois types de données : le nombre de médecins généralistes par département, le délai d’attente moyen ainsi que les données anonymisées des utilisateurs Withings de poids et de tension. Si l’UFC Que Choisir a récemment rappelé que la fracture sanitaire se creuse en France, cette nouvelle étude dresse un tableau encore plus préoccupant : les régions les plus affectées par les déserts médicaux comptent également les populations les plus à risque en termes d’obésité et d’hypertension.

Une nouvelle perspective sur les déserts médicaux, permise par le numérique

Le Conseil national de l’Ordre des Médecins (CNOM) a publié le 2 juin dernier l’atlas de la démographie médicale. Ce rapport démontre la chute alarmante du nombre de médecins généralistes en France : 1 sur 4 disparaîtront d’ici 2025. Certaines régions vont donc être exposées à de sérieux risques de santé publique. Les données de Doctolib permettent d’un côté de présenter une nouvelle vision des déserts médicaux en fournissant des données précises sur les délais d’attente pour un médecin généraliste partout en France. D’un autre côté, les données récoltées par Withings dressent un nouveau portrait de l’état de santé de la population française sur des conditions comme l’obésité et l’hypertension. Cette nouvelle cartographie révèle également de fortes inégalités entre départements, catégorisées selon la prévalence des conditions étudiées de faibles, moyennes ou fortes.

L’intérêt de cette étude est d’identifier les régions dont l’état de santé et l’accès aux soins seraient tous deux en dessous de la moyenne nationale afin d’alerter sur les régions les plus à risque face au phénomène des déserts médicaux. L’étude s’est par ailleurs concentrée sur la médecine générale pour le rôle charnière que celle-ci joue dans le suivi de conditions comme l’obésité ou l’hypertension. Or les régions dans lesquelles le délai d’attente est élevé pour un médecin généraliste comprennent un pourcentage d’hypertendus et d’individus en surpoids supérieur à la moyenne.

La Saône-et-Loire, la Seine-et-Marne et le Var parmi les territoires à risque

Le temps moyen d’attente à l’échelle du pays est de 6 jours pour un généraliste, et la part de toute la population en surpoids et hypertendue est de 45% et 20% respectivement.. En comparant avec ces moyennes nationales, nous observons que certains départements sont plus à risque que d’autres. Par exemple :

- Le département de la Saône-et-Loire dispose d’un taux élevé d’individus en surpoids (48%) et en hypertension (28%) ainsi qu’un accès plus difficile à la médecine générale avec 16 jours d’attente en moyenne.

- Le département de la Seine-et-Marne connaît une situation similaire : 51% d’individus en surpoids et 9 jours d’attente pour voir un médecin généraliste.

- Enfin, le Var affiche 47% d’individus en surpoids, 24% d’individus hypertendus et 9 jours d’attente également.

De l’autre côté, certains départements affichent de meilleurs indicateurs que les moyennes nationales. Par exemple :

- Les Alpes Maritimes avec 3 jours d’attente en moyenne, 44% d’individus en surpoids et 19% d’individus hypertendus.

- Le département des Yvelines avec 44% d’individus en surpoids, 15% d’hypertendus et 4 jours d’attente.

- Paris, avec 38% des individus en surpoids et 17% d’hypertendus, pour un délai moyen de 5 jours pour accéder à la médecine généraliste.

Pour Angela Chieh, Data & Analytics Manager chez Withings « Cette étude démontre à quel point la France est paradoxalement un pays où les inégalités s’aggravent. Le médecin généraliste par sa proximité et sa présence au quotidien est un maillon essentiel de la santé publique ».

Des mesures insuffisantes face à l’ampleur des risques de santé publique

Cette étude révèle donc de fortes inégalités entre départements face aux risques posés par les déserts médicaux. Les zones qui ont potentiellement le plus besoin de soins manquent de généralistes.

Le dernier recensement de la population médicale montre que les mesures d’incitation pour attirer les jeunes médecins dans les territoires déficitaires restent insuffisantes ; qu’il s’agisse de contrats d’engagement de service pour étudiants ou d’avantages financiers ou fiscaux.

Face à ce constat, des acteurs comme Doctolib et Withings proposent des solutions qui peuvent permettre de pallier les risques du côté patient, en facilitant la prise de rendez-vous et en promouvant une meilleure hygiène de vie.

Stanislas Niox-Chateau, CEO et co-fondateur de Doctolib, note que « Si les solutions que proposent Doctolib et Withings favorisent clairement l’accès aux soins, nous restons concernés par la fracture médicale de notre pays. Doctolib peut déjà assister les patients avec une prise de rendez-vous rapide, facile et gratuite et aider les professionnels à développer leurs activités. L’offre de soins dans les déserts médicaux devra être étendue avant d’être rendue accessible par nos outils. Cette étude laisse penser que les besoins dans les territoires concernés peuvent être sous-estimés ».

Pour plus de détails, consultez l’étude ici : http://blog.withings.com/fr/2016/07...

http://www.withings.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: