En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Éco-Marathon Shell 2016

Publication: 13 juillet

Partagez sur
 
Deuxième place européenne pour l’IUT Aix-Marseille...
 

Pour cette édition 2016 du Shell Eco-Marathon, « Make The Future London », le Calisson, prototype jaune de l’IUT Aix-Marseille, s’est hissé sur la deuxième place du podium, améliorant ainsi la troisième place obtenue l’année dernière à Rotterdam, Pays-Bas.

1710 km ont été parcourus pour l’équivalent d’un litre de sans-plomb 95 dans une catégorie qui comptait plus de 50 inscrits, de toutes nationalités, du Maroc à l’Ukraine.

London Fury Road

C’est la première fois que Londres hébergeait le Shell Eco-Marathon. Le circuit, dans le Queen Elisabeth Park, entre le stadium et la piscine des Jeux Olympiques de 2012, mesurait 2230m de long, pour un dénivelé de près de 10m. Le tracé, très sinueux, a obligé les équipes à adapter leur stratégie de course à une configuration très différente du circuit hollandais, presque entièrement plat.

Les conditions étaient pourtant loin d’être idéales. Des vents violents et des averses de pluie peu prévisibles, ont compliqué le parcours d’un tracé au revêtement semé d’embûches. Les dos d’ânes, trous dans la chaussée et nombreuses plaques d’égout ont fait souffrir tous les véhicules. On n’a pas compté pendant la semaine le nombre de crevaisons et de carrosseries endommagées, plus ou moins durement.

Il a fallu attendre la dernière tentative, pour remonter de la quatrième place au classement à la seconde place, couronnant de succès une année de travail acharné de l’équipe de l’IUT d’Aix-Marseille Université.

Une équipe solidaire, déterminée et conquérante

E ??quipe IUT AMU 2016.jpgLa pilote du Calisson, dont c’était la première participation, a dû déployer tout son talent de régularité, d’endurance physique et d’audace pour mener à bien le parcours des huit tours de circuit, dans un temps maximal de 43 minutes, soit une vitesse moyenne de 25km/h.

Les étudiants ont systématiquement travaillé jusqu’à la fermeture des paddocks, le soir à 23h, pour aller passer une courte nuit de camping glacial et revenir le lendemain placer le Calisson dans la file d’attente avant la tente de départ. Les roulements ont été inlassablement nettoyés, les freins réglés, les pneus changés, le moteur entretenu et réglé. Ces étudiants exemplaires ont démontré par leur pugnacité qu’Aix-Marseille Université fait partie des établissements de tout premier plan dans cette compétition Européenne, dont les participants venaient d’aussi loin que le Maroc ou l’Ukraine pour concourir avec les meilleurs mondiaux.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: